Jaguar Land Rover poursuit le constructeur chinois Jiangling Motor - Actualités

Archive

Jaguar Land Rover poursuit le constructeur chinois Jiangling Motor

Jaguar Land Rover poursuit le constructeur chinois Jiangling Motor

Vincent Aubé

6 juin 2016

Jusqu’ici, les poursuites intentées contre des constructeurs automobiles chinois n’ont pas vraiment porté fruit en ce qui a trait à la propriété intellectuelle. Le phénomène des copies automobiles n’est pas nouveau en Chine, les divisions automobiles locales étant reconnues mondialement pour leurs copies peu subtiles de véhicules provenant d'autres marchés.

Le constructeur d’origine britannique Jaguar Land Rover a l’intention de s’attaquer au constructeur chinois Jiangling Motor qui produit une copie assez évidente du Range Rover Evoque. Ce VUS chinois baptisé X7 est distribué sous la bannière Landwind depuis l’an dernier. D’ailleurs, il est également possible d’habiller le modèle chinois avec de faux écussons Land Rover, ce qui amplifie la ressemblance avec l’authentique VUS britannique.

Malgré l’omniprésence des ces copies automobiles en Chine, il est rare qu’un constructeur occidental ose s’attaquer à une compagnie locale à cause des chances minimes de remporter le procès, mais également à cause de l’opinion publique qui n’aime pas voir une firme externe s’en prendre à un constructeur chinois.

Interrogé par le site web Automotive News Europe, un avocat de la firme Zhong Lun Law, Chen Jihong, a déclaré que si Jaguar Land Rover l’emportait cette fois-ci, ceci aurait des répercussions sur les propriétés intellectuelles en Chine.

Il ne serait pas impossible que d’autres constructeurs souhaitent engager des poursuites éventuellement, si ce procès se termine en faveur de Jaguar Land Rover.

À lire également :
Paris bannit les voitures immatriculées avant 1997
Essai du Land Rover LR4
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer