Histoire de tomates chez Ford - Actualités

Archive

Histoire de tomates chez Ford

Histoire de tomates chez Ford

Marie-eve Cote

29 août 2014

On pourrait croire que l'industrie automobile n'a absolument rien à voir avec le secteur alimentaire, pourtant, c'est tout le contraire. Le constructeur américain Ford est d'ailleurs l'un de ceux qui utilisent le plus les matériaux plastiques végétaux, bref ce que l'on retrouve dans la nourriture, et ce, afin de concevoir certaines pièces de leur véhicule. Puis, récemment, c'est avec Heinz, le fabricant du ketchup, que Ford s'est associé...

D'un côté, les gens de chez Ford cherchent activement à créer des matériaux bioplastiques plus durables dans la fabrication de leur véhicule. De l'autre côté, les chercheurs de chez Heinz exploraient les possibilités de recycler la peau, la tige et les pépins de leurs tomates d'une façon différente et novatrice. Il faut dire que Heinz utilise plus de deux millions de tonnes de tomates annuellement, et ce, seulement pour la production de son ketchup. Rentabiliser ces « déchets » serait donc avantageux pour eux, certes, mais pourrait aussi servir à fabriquer de nouveaux produits... C'est donc de là que provient l'association entre les deux entreprises.

« Notre objectif est de créer un matériel robuste et léger qui répond à nos exigences en matière de véhicules tout en réduisant notre impact global sur l'environnement. »

- Ellen Lee, spécialiste technique de la recherche sur les matières plastiques chez Ford Motor Company.

Rien n'est encore officiel... mais d'un côté comme de l'autre, tous cherchent activement à créer un matériel durable destiné à la production de véhicules, et ce, à partir de la fibre de tomate. En vérité, il s'agirait plutôt de la peau des tomates séchées qui serait intéressante dans cette histoire. On pense que cette dernière pourrait servir à la fabrication de supports pour faisceaux ou encore comme matériel pour la fabrication des bacs de rangement intégré ici et là dans les véhicules. Ce qui est également des plus intéressants est que cette transformation alimentaire dans le domaine de l'automobile, soit la fabrication de matériaux plastiques 100 % végétaux, pourrait également servir à la réduction des produits pétrochimiques utilisés dans le processus de fabrication en usine. C'est donc à suivre ...

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer