Genève: Volvo XC60 2018 ou mini XC90 - Actualités

Archive

Genève: Volvo XC60 2018 ou mini XC90

Genève: Volvo XC60 2018 ou mini XC90

Luc-Olivier Chamberland

9 mars 2017

Volvo a profité du Salon de l’auto de Genève pour lancer la deuxième génération de son populaire XC60 2018. À l’image de la Série 90, on découvre le premier jalon de la Série 60 avec l’utilitaire sport compact. Mini XC90, même approche, une chose est certaine, il ne brise les dogmes du style chez Volvo et franchement, c’est une excellente nouvelle.

S’inspirant directement du XC90, le XC60 offre des proportions bien équilibrées. On renoue avec des traits très angulaires sinon carrés. Volvo revient avec sa nouvelle signature visuelle quant aux blocs optiques et le fameux marteau de Thor en DEL. Contrairement à la Série 90, le XC60 voit ses phares rejoindre subtilement le cadre de la calandre. On peut supposer que cette caractéristique sera visible également sur les futures S60 et V60 prévus dans deux ans.

Au profil, bien que les mesures ne soient pas encore connues, on estime que le XC60 perd du gallon. Selon les images dévoilées, il semble légèrement plus compact pour mieux s’attaquer au Mercedes-Benz GLC et BMW X3. À l’arrière, on s’inspire directement de la configuration des feux de la V90 avec de grandes composantes lumineuses à la structure complexe en L.

La cabine s’avère un cocon de confort et de luxe. Plus petit que le XC90, Volvo ne lésine pas pour autant sur la présentation. On ajoute des formes angulaires qui meublent bien le style. On multiplie également les matériaux, tous de bonnes factures comme les boiseries à nu, l’aluminium et naturellement le cuir. Pour l’équipement, si le XC60 se place sous le XC90, mais il ne fait pas de concession quant au luxe. On retrouve essentiellement les mêmes possibilités de confort notamment avec le système d’infodivertissement Sensus.

Avec le XC60, Volvo se commet une fois de plus à la sécurité. On découvre pour la première fois le Steer Assist intégré au « Oncoming Lane Mitigation » qui permet l’évitement d’un obstacle à l’avant du véhicule sans l’intervention du pilote. Il prendra en charge la vitesse et la direction du XC60 en cas d’inaction du conducteur devant l’imminence d’un impact. Toujours avec le Steer Assist, on l’utilise pour annuler un changement de voie dans l’éventualité qu’un véhicule se retrouve dans notre angle mort. On ajoute toutes les technologies de sécurité comme le City Safety pour la détection de piéton et le régulateur de vitesse intelligent en zones urbaines. Finalement, tout comme les 90, on propose en option le Pilot Assist qui marque le pas du XC60 dans les premiers jalons de l’autonomisation de la conduite.

Mécaniquement, il reste beaucoup de questions quant au marché nord-américain. À Genève, on ne dévoile pas moins de cinq moteurs dont 2 diesels, 2 essences et l’enfichable T8. Selon les possibilités de commercialisation, nous pourrions voir le diesel D5 en Amérique avec ses 235 chevaux. Plus certainement, les T5 et T6 arriveront avec des puissances de 254 et 316 ch. Finalement, le T8 hybride enfichable avec ses 403 ch. reste sur la table, mais on doute de son introduction immédiate puisque Volvo le retarde déjà sur la S90/V90.

Le Volvo XC60 2018 verra sa production commencer en avril. Sa commercialisation nord-américaine n’est pas attendue avant la fin de l’année ou le début de 2018. Vraisemblablement, son lancement nord-américain se fera à New York le mois prochain.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer