Genève : Porsche 911R et 718 Boxster, sportives définies - Actualités

Archive

Genève : Porsche 911R et 718 Boxster, sportives définies

Genève : Porsche 911R et 718 Boxster, sportives définies

Luc-Olivier Chamberland

2 mars 2016

Porsche ne pouvait manquer l’occasion de dévoiler une nouvelle version de la 911 à Genève. On découvre donc une autre variante avec la Porsche 911 R 2017. Non seulement la R arrive, mais c’est aussi le moment pour présenter la Porsche 718 Boxster 2017. La table est mise, encore plus de performance pour la 911 et plus d’économie pour la 718.
 
Porsche qualifie la R comme étant une « pure voiture sport construite pour honorer des temps de Formule 1 ».  Avec une telle affirmation, on comprend que la R est pour les vrais puristes. La R est une version «dépouillée» par rapport à la GT3 RS. On soustrait le gros aileron et la panoplie d’accessoires aérodynamiques de la RS pour créer la R. Cette dernière adopte ses propres éléments distinctifs, dont le couvercle de moteur noir et les bandes de couleurs contrastantes avec la carrosserie.
 
Dans l’habitacle, on y va à la mode «rétro» avec un recouvrement de sièges carrelé en noir et blanc. Le support des assises est construit en fibre de carbone pour sa légèreté et sa rigidité. Détail agréable, le volant de style GT est unique à la R avec son diamètre de 360 mm. 
 
Sur le plan de la mécanique, elle s’adresse au conducteur nostalgique de la belle époque des transmissions manuelles. Cette 911 obtient donc un troisième pédalier juxtaposé à une boite à six rapports. À l’arrière, le moteur est le nouveau H6 de 4,0 litres de 500 chevaux et 340 lb-pi de couple. Cette version de performance est une stricte propulsion. Le 0-100km/h est alors une histoire de seulement 3,7 secondes. Pour la pointe, la R est limitée à 323 km/h.
 
Disponible sur le marché canadien, la R débute à 211 000 $. Ce prix pourra monter en flèche en fonction des interminables possibilités d’option livrable sur le véhicule.
 
Autre moment important, Porsche renomme son légendaire roadster avec une référence à sa riche histoire. Le préfixe 718 se joint à Boxster en lien direct à la 718 des glorieuses années 1960. Ce chiffre n’est pas improvisé puisque la nouvelle 718 partage une caractéristique commune avec son aïeule, un moteur à quatre cylindres.
 
Porsche revient au quatre cylindres avec un 2 litres d’une puissance de 300 chevaux pour la version régulière. La S reçoit une majoration à 2,5 litres et la cavalerie passe ainsi à 350 ch. En fait de couple, on évolue de 280 à 309 lb-pi selon le modèle.  Le rendement est au rendez-vous tant au niveau des performances que de la consommation de carburant.
 
À lire également :
Essai de la Porsche Cayman GT4 2016 par Antoine
Essai de la Porsche Boxster Spyder 2016

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer