Ford remplace son PDG en réponse aux pressions du marché - Actualités

Archive

Ford remplace son PDG en réponse aux pressions du marché

Ford remplace son PDG en réponse aux pressions du marché

Samuel Lessard

23 mai 2017

Le constructeur automobile américain Ford a nommé Jim Hackett en remplacement de Mark Fields à titre de PDG lundi dernier. Ce changement majeur survient alors que le conseil d’administration et les investisseurs faisaient des pressions sur Mark Fields face à une baisse à la fois des ventes et du cours de l’action.

Jim Hackett, 62 ans, était jusqu’à présent président de « Ford Smart Mobility », le département de développement de voitures autonomes du constructeur. Il est à l’emploi de Ford depuis environ un an, après avoir dirigé le fabricant de meubles de bureau Steelcase.

Pour sa part, Mark Fields, 56 ans, occupait le poste de PDG depuis 3 ans. À l’époque, il avait été engagé dans le but de favoriser le développement de véhicules autonomes. Depuis qu’il dirige Ford, il a accordé beaucoup d’argent à ce type de véhicules alors que les véhicules traditionnels peinent à conserver leur place dans un marché américain fonctionnant au ralenti.

Bill Ford, président exécutif, a comparé le nouveau PDG Jim Hackett à Alan Mulally, le PDG qui a permis à Ford de traverser la grande récession de 2008. Bill Ford a affirmé en entrevue que, à l’époque, « Alan avait réussi à capturer l’esprit et le cœur des employés et à leur faire sentir que non seulement on pouvait gagner, mais qu’on allait réussir à gagner ». Il estime que « Jim [Hackett] est un agent de changement de culture » et que son style ressemble beaucoup à celui de Mulally.

Hackett orientera ses interventions autour de trois grands axes : peaufiner les opérations de production et de fabrication, moderniser l’entreprise et transformer le constructeur pour lui permettre de faire face aux futurs défis du marché.

Mark Fields prendra sa retraite au terme de 28 années auprès du constructeur. Bill Ford a salué le travail fait par Fields, notamment en ce qui a trait aux finances actuelles, ce qui placent le constructeur « dans une position avantageuse pour affronter l’avenir ».

Le jour de l’annonce, le cours de l’action de Ford a grimpé de 2,1% à la fermeture des marchés, atteignant 11.10$ américains.
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer