Ford Mustang : désormais un succès planétaire - Actualités

Archive

Ford Mustang : désormais un succès planétaire

Ford Mustang : désormais un succès planétaire

Daniel Rufiange

6 septembre 2016

En septembre 2014, lorsque Ford a dévoilé la 6e génération de sa Mustang, elle faisait plus que simplement nous offrir une évolution du modèle; elle proposait un produit métamorphosé, tant esthétiquement que structurellement, et prêt à se lancer à la conquête du monde.

En effet, pour la première fois, la Mustang allait être offerte sur les cinq continents.

Concrètement, ce sont 81 nouveaux pays qui se préparaient à la recevoir, dont 25 marchés où la conduite se fait à droite.

Le pari était risqué, c’est le moins que l’on puisse dire. En revanche, fort de ses cinq décennies d’histoire, la Mustang n’arrivait pas comme une inconnue à l’intérieur de ces nouveaux marchés.

Certains consommateurs l’attendaient depuis les calendes grecques.

Et bien deux ans après avoir assisté aux débuts de ce défi chez Ford, les chiffres donnent raison au constructeur de Dearborn.

La folie
En Angleterre et en Australie, les acheteurs doivent attendre six mois avant qu’un exemplaire puisse leur être livré. En Allemagne, la vente au détail a été plus fructueuse pour la Mustang qu’elle ne l’a été pour des produits locaux comme la Porsche 911 ou l’Audi TT.

Et, fait amusant, la demande est particulièrement forte dans le pays où les conducteurs montent à droite pour prendre le volant. Jusque-là, ces derniers ne pouvaient que rêver à une Mustang ou passer par l’importation pour s’en procurer une.

Ford a assemblé jusqu’ici 27 000 modèles avec le volant à droite.

« La Mustang a été un immense succès pour nous », explique Colin Massey, le directeur des ventes de Jennings Ford Middlesbrough, une concession située dans le nord-est de l’Angleterre. « Nous sommes toujours aux prises avec une forte demande alors que nous passons de trois à quatre commandes par semaine ».

Sur l’île britannique, l’attente est de sept mois pour un modèle à moteur 4-cylindres EcoBoost alors qu’elle est de neuf mois pour une version à mécanique V8. En Australie, elle est de 10 mois. Là-bas, la Mustang est deuxième au chapitre des ventes Ford après la camionnette Ranger.

En Europe, déjà 20 000 Mustang de sixième génération ont été vendues. Du nombre, 4400 ont pris la direction du Royaume-Uni et 6000 de l’Allemagne. En Chine, 3800 Mustang ont été livrées alors que 3300 ont pris la direction de l’Australie. Ailleurs, la Mustang est la voiture sport la plus vendue en Arabie Saoudite, aux Émirats Arabes Unis et en Afrique du Sud, aux dires de Ford.

Changement majeur
Avant cette année, la Mustang n’était vendue qu’aux États-Unis et à travers quelques douzaines de marchés, mais les ventes outre-mer étaient marginales. Les gens devaient souvent passer par un importateur pour mettre la main sur un modèle.

Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, 20 % des Mustang fabriquées quittent les États-Unis.

Même sur le marché étatsunien, où la Camaro avait devancé la Mustang depuis son retour à la fin de 2009, l’œuvre de Ford a repris le dessus.

Dans le segment où œuvre aussi la Dodge Challenger, Ford détient 46 % des ventes.

Clairement, on parle d’un succès planétaire.

À lire également :

Essai de la Ford Mustang Shelby GT350 2016

Nouveau moteur et nouvelle transmission pour le Ford F-150 2017

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer