Folie? Un Plymouth HEMI Cuda 1970 pour 2,7 millions! - Actualités

Archive

Folie? Un Plymouth HEMI Cuda 1970 pour 2,7 millions!

Folie? Un Plymouth HEMI Cuda 1970 pour 2,7 millions!

Luc-Olivier Chamberland

27 janvier 2016

On sait que les voitures classiques prennent de plus en plus de valeur. Généralement, lorsqu’on atteint aux enchères la somme de 2,7 millions de dollars pour une automobile, on le fait sur des Ferrari ou sur une rarissime Lamborghini. Dans les cas extrêmement rares où il s'agit d'une Américaine, on parle alors de Duesenberg ou encore d'une Cadillac V16. Mais jamais il ne s'agit d'une...Plymouth !

2 675 000 $US. Voilà pourtant le prix à l’encan qu’a atteint le 22 janvier dernier une Plymouth HEMI Cuda cabriolet 1970. Les Muscle Cars ont la cote aux États-Unis, mais au point d’aller dans cette stratosphère, c’est une première. Il faut dire que le bolide est assez exceptionnel. On parle de l’une des cinq voitures assemblées avec cette configuration en 1970. Initialement vendue au Canada dans la région de la Colombie-Britannique, le premier propriétaire a offert cette brute à sa fille en cadeau de graduation!

En 1999, elle est reprise par l’Américain et collectionneur Harold Sullivan qui la fait restaurer par les ateliers de Restauration MOPAR Products. Le succès du travail des artisans permet alors à la Cuda de remporter le « Best in Class » lors du Concours d’élégance de Ault Park en Ohio en 2006. Aujourd’hui, la Cuda n’a que 44 250 km.

On retrouve le numéro de code E74 sur son V8 et une boite à quatre rapports A833. Dans le lot des accessoires et des options, cette Cuda est « loadé au bouchon ». Elle est livrée avec l’ensemble de piste « A34 Super Track Pak », un radiateur à haute résistance de 26 pouces, des lames de ventilateur de 7 pouces, des disques aux freins avant et le comble, un différentiel Dana 60. On va plus loin avec des jantes de 15 pouces, des sorties d’échappement à embouts chromés N42. Pour le pur plaisir de la performance, on ajoute le Shaker N96 et pour l’esthétique flamboyante, une peinture jaune FY1 « Lemon Twist ».

Dans la cabine, on ne se retient pas. On note aussi sur la présence d’une instrumentation de type A62 Rallye, un tachymètre N85, une finition en boiserie peu convaincante, des sièges baquets de vinyle noir et pour les amateurs de musique, on obtient une radio AM Music Master!

À voir :
Reportage d’Antoine sur sa rencontre du CMOA

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer