Entente ratifiée entre Unifor et GM; au tour de FCA et de Ford - Actualités

Archive

Entente ratifiée entre Unifor et GM; au tour de FCA et de Ford

Entente ratifiée entre Unifor et GM; au tour de FCA et de Ford

Daniel Rufiange

28 septembre 2016

Lundi dernier, la grève a été évitée à l’usine GM d’Oshawa ainsi qu’à celle de Saint Catharines, en Ontario, alors que les négociations entre Unifor, le syndicat qui représente les intérêts des travailleurs canadiens de l’automobile, et General Motors, ont finalement mené à une entente.

Le principal enjeu des négociations concernait les plans à long terme de GM en ce qui a trait à l’usine d’Oshawa. L’ex-numéro un mondial n’avait rien de prévu au-delà du millésime 2019, ce qui était inacceptable aux yeux du président d’Unifor, Jerry Dias. Ce dernier avait mentionné que sans promesses de GM de ce côté, aucune entente ne serait possible.

Il a tenu parole.

Ainsi, le pacte signé, d’une durée de quatre ans, inclut des investissements de 554 millions de dollars canadiens. 400 de ces derniers iront directement à l’usine d’Oshawa où œuvrent 2400 travailleurs et serviront à l’adaptation des chaînes de montage afin que celles-ci puissent recevoir une partie de la production des camionnettes Silverado, présentement assemblées à l’usine de Fort Wayne, en Indiana. Du coup, Oshawa devient la première usine nord-américaine capable d’assembler à la fois des camionnettes et des voitures.

Concrètement, les camionnettes Silverado qui prendront la direction d’Oshawa verront les dernières phases de leur assemblage y être complétées, y compris l’application de la peinture. À compter de 2018, 70 000 unités devraient y transiter annuellement.

Les investissements à l’usine assurent aussi que les modèles Chevrolet Impala et Cadillac XTS y seront construits jusqu’en 2020, inclusivement.

Pour l’usine de Saint Catharines, 150 millions lui sont réservés. Les quatre millions restant vont au centre de distribution de Woodstock.

Quant aux travailleurs, ils reçoivent une augmentation de salaire de 2 % maintenant, de même qu’une autre, identique, en 2019. Des bonis, totalisant 6000 $, font également partie de l’entente qui a été acceptée par 64,7 % des membres.

Au-delà des chiffres, cependant, ce qui est à retenir est que cette négociation avec GM sert de base à celles qui doivent suivre avec FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et Ford. Jerry Dias a été clair sur ce point depuis le début. « Dans les négociations avec GM, notre syndicat s’est donné des objectifs clairs pour garantir des investissements à long terme pour nos membres afin de solidifier la position du Canada dans la production automobile. Avec FCA et Ford, nous n’accepterons rien de moins. »

Les pourparlers avec FCA s’amorcent lundi prochain. L’attention sera ensuite portée vers Ford. On souhaite en arriver à une entente avant la date butoir, fixée au 10 octobre.

À lire également : 

910 livres-pieds de couple pour les camions HD 2017 de GM

Voici le nouveau Jeep Compass 2018

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer