Detroit : une pluie de nouveautés chez Mercedes-Benz - Actualités

Archive

Detroit : une pluie de nouveautés chez Mercedes-Benz

Detroit : une pluie de nouveautés chez Mercedes-Benz

Daniel Rufiange

11 janvier 2016

Chez Mercedes-Benz, si la Classe C représente le pain et le beurre de l’entreprise pendant que l’aristocratique Classe S défend l’image de la marque, la Classe E joue un peu le rôle de ces deux canons; elle est aussi défenderesse de l’aura Mercedes-Benz et son succès à travers la planète permet à l’entreprise d’engranger d’importants profits.

Son importance est donc capitale.

Pour 2017, à son tour, elle est redessinée pour adopter la nouvelle signature mise de l’avant par la compagnie, d’abord sur la Classe S, puis sur la Classe C.

Un petit 4-cylindres pour la grosse Classe E
La 10e génération de la Classe E est donc débarquée à Detroit. Outre sa redéfinition stylistique, son créateur l’introduit comme la berline de luxe la plus intelligente au monde. Voilà qui va réjouir les amateurs de technologies et du coup, apeurer ceux qui voient l’intrusion de ces dernières comme une menace.

Chose certaine, cette Classe E repousse les limites en matière de luxe. Il y a tellement d’éléments qu’on s’égarerait à tenter de les énumérer. Entendons-nous sur quelques-uns, question de vous mettre l’eau à la bouche : stationnement à distance avec votre téléphone intelligent, connectivité entre véhicules, un régulateur de vitesse qui lit les panneaux routiers, une direction adaptative qui peut suivre le véhicule qui vous précède même si aucune ligne n’est présente sur la chaussée, des coussins gonflables intégrés aux ceintures de sécurité arrière et des sièges avant qui poussent les occupants vers le centre du véhicule en cas de collision latérale, notamment.

Vraiment, une redéfinition du luxe. Même la Classe S, introduite il y a deux ans, n’en offre pas autant.

Enfin, sous le capot de cette nouvelle Classe E, un moteur turbodiesel de 4-cylindres qui propose une puissance de 241 chevaux et 273 livres-pieds de couple. Une version enfichable était aussi présente lors de la présentation.

À la lumière de tout cela, il est clair que l’année 2016 sera majeure pour la Classe E.

SLC
Avant de présenter sa grande dame, Mercedes-Benz y est allé de petits amuse-gueules avec le dévoilement de trois autres produits.

Dans un premier temps, c’est la remplaçante de la SLK qui s’est découverte. Rebaptisée SLC pour rappeler son affiliation à la famille de produits de la Classe C, la nouvelle venue reprend elle aussi la nouvelle signature du constructeur. Au menu, outre la version régulière, on retrouve une livrée 43 AMG, un modèle qui va tenter de faire la lutte à la Porsche Boxter, la vedette incontestée de ce segment.

Classe S AMG
En lever de rideau, deux décapotables à faire rêver meublaient l’estrade. D’abord, une édition spéciale de la Classe S, la AMG S 63 4MATIC. Cette dernière profitera du même V8 de 5,5 litres biturbo de la S63 AMG, mais ne sera produite qu’à raison de 130 exemplaires, nombre qui représente les années d’existence de la marque.

Quant à elle, La AMG S 65 met à profit le V12 de 5,5 litres biturbo que l’on retrouve aussi dans le coupé S65 AMG. La puissance avancée de 621 chevaux et 737 livres-pieds de couple promet des performances époustouflantes pour une voiture de cette taille. Le 0-100 km/h pourra être anéanti en seulement 4.1 secondes.

Aucune limite n’a été fixée quant à la production de ce modèle.

smart fortwo cabriolet
Enfin, smart a profité de la tribune incroyable qu’offre le Salon de Detroit pour introduire la version décapotable de sa nouvelle fortwo, lancée l’an dernier.

Comme vous pouvez le constater, il y avait de l’action au kiosque de Mercedes-Benz. 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer