Detroit : une deuxième tentative pour le Honda Ridgeline - Actualités

Archive

Detroit : une deuxième tentative pour le Honda Ridgeline

Detroit : une deuxième tentative pour le Honda Ridgeline

Daniel Rufiange

11 janvier 2016

À la fin de 2014, le marché de la camionnette disait au revoir au Honda Ridgeline. Au revoir, car même si Honda cessait la commercialisation de sa création plutôt unique, elle ne lançait pas la serviette pour autant. En coulisse, on travaillait déjà à lui offrir un successeur digne de ce nom.

Le Salon de Detroit vient de nous faire voir le nouveau Ridgeline. Ceux qui s’attendaient à un modèle révolutionnaire resteront sur leur appétit. Si le produit change de mine, il n’amène rien de nouveau sur le plan du design et emprunte même un style très conservateur. Sa ressemblance avec le Honda Pilot est à la limite gênante.

On peut comprendre la stratégie de Honda à ce niveau, puisque le dernier Ridgeline, en tout point distinct, n’a jamais réussi à s’imposer. Soit, on donne au nouveau venu des lignes qui plairont peut-être davantage aux masses.

Cependant, on aurait peut-être dû en faire plus ailleurs. Que le Ridgeline revienne avec une configuration de type monocoque, on le comprend, mais que la capacité de chargement ne soit que de 1600 livres à l’arrière va décourager quelques acheteurs. Les données relatives à la capacité de remorquage sont toujours attendues. Il ne faudrait pas espérer un miracle de ce côté.

Cela étant dit, le Ridgeline n’est pas présenté comme un compétiteur dans le segment des camionnettes pleine grandeur. Plutôt, on le compare avantageusement à ses rivaux de taille intermédiaire, surtout au niveau de l’aménagement intérieur, ainsi que de la puissance. Le V6 de 3,5 litres de Honda est une référence en la matière, tout en était plutôt frugal.

Honda précise également que son Ridgeline n’est pas fait pour les travaux lourds, mais plutôt pour les tâches de loisir; tracter son VTT au chalet, transporter le matériel pour une randonnée de week-end en camping, etc. Voilà aussi pourquoi nombre de fonctionnalités qui avaient fait école chez la première génération de produits, comme cet espace de chargement sous le plancher de la caisse arrière, sont de retour. On a même équipé cette même boîte de six haut-parleurs qui permettront de vous faire entendre votre musique préférée lorsque vous serez à l’extérieur du véhicule.

À bord, l’habitacle s’harmonise avec ce qu’ont avancé les autres produits de la marque au cours des derniers mois. On retrouve notamment un écran tactile de huit pouces qui cache entre autres les applications Apple CarPlay et Android Auto pour téléphones intelligents.

Une camionnette au niveau du style, donc, mais dans les faits, un VUS différent et polyvalent. Le Ridgeline pourra être livrée en configuration à traction ou équipée de la traction intégrale.

Reste à voir quelle sera la réaction du public, cette fois.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer