Detroit : Kymeta met une antenne satellite sur la Toyota Mirai  - Actualités

Archive

Detroit : Kymeta met une antenne satellite sur la Toyota Mirai

Detroit : Kymeta met une antenne satellite sur la Toyota Mirai

Luc Gagné

13 janvier 2016

Detroit, Michigan — Toyota et Kymeta ont présenté hier au Salon de Detroit un véhicule expérimental muni d’antennes satellites capables de transmettre plus de données à une vitesse supérieure. Dans le langage des initiés, on parle de débit de large bande.

Entreprise fondée à Redmond dans l’État de Washington, en 2012, Kymeta s’est imposée dans le monde des technologies de communication par satellite en l’espace de quatre ans avec, entre autres, des antennes de conception novatrice. Grâce aux équipements installés sur la Mirai, la berline à pile à hydrogène de Toyota, il devient possible de télécharger des données avec un débit de 50 mégabits par seconde, ce qui est supérieur au débit des services LTE (cellulaires) courants.

Contrairement à l’image qu’on se fait des antennes en forme de coupole, les antennes installées sur cette voiture sont compactes. Elles ont une forme hexagonale et font 15 cm de largeur. Leur compacité permet de les encastrer dans le pavillon de la voiture sans qu’elles en dépassent. De plus, elles nécessitent moins de 10 watts pour fonctionner. Selon Nathan Kundtz, le président et chef de la direction de Kymeta, pour avoir plus de bande passante, il suffit de multiplier les modules dans le pavillon.

En outre, l’antenne de Kymeta, qu’on appelle mTenna, tire avantage des métamateriaux et des technologies de LCD qui permettent de capter les signaux des satellites quelle que soit la position de la voiture. Inutile de pointer l’antenne dans une direction précise, comme l’imposent les soucoupes classiques.

Selon Shigeki Tomoyama, directeur principal du département IT/ITS de Toyota Motor Corporation, qui partageait la présentation avec M. Kundtz, ce type d’antenne servira d’abord à améliorer la connectivité dans les voitures de la marque. On pense, par exemple, à faciliter la mise à jour des logiciels et des diverses options d’infodivertissement.

Pour sa part, M. Kundtz estime que les fermiers et les artisans du transport pourraient devenir les premiers utilisateurs de ce genre de technologie, leurs activités les amenant souvent hors des zones desservies par la téléphonie cellulaire.

« Les communications par satellite éliminent le filage, les tours de transmission cellulaire et les zones qui n’ont pas de service », explique M. Kundtz.

M. Tomoyama y voit aussi un moyen pour maintenir des communications efficaces en cas d’urgence ou de désastre naturel.

Selon M. Kundtz, enfin, les transmissions satellitaires deviendront le principal canal de communication pour les systèmes de connectivité embarquée et d’infodivertissement. « Ce sera le meilleur moyen pour que les jeunes accèdent à des films et des jeux sur demande lorsqu’on veut les occuper en voyageant », a-t-il décrit. « De leur côté, ce système permettra aux parents qui conduisent de savoir à tout instant, par exemple, à quel endroit on peut obtenir le carburant le moins cher dans un rayon de 5 km ! »

Les expériences de Toyota et Kymeta ont débuté en 2013 et, pour l’instant, la Mirai présentée à Detroit demeure à l’état de prototype. « Mais Toyota veut passer à l’étape de la commercialisation le plus rapidement possible », a conclu M. Kundtz. Et on ne verra pas coupole sur le pavillon de ces Toyota !
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer