Detroit 2017 : Lexus lance une œuvre d’art avec la LS500 2018 - Actualités

Archive

Detroit 2017 : Lexus lance une œuvre d’art avec la LS500 2018

Detroit 2017 : Lexus lance une œuvre d’art avec la LS500 2018

Luc-Olivier Chamberland

9 janvier 2017

Lexus est pleinement conscient que sa lutte contre les Mercedes-Benz Classe S, Audi A8 et BMW Série 7 est perdue d’avance. En fait, depuis 28 ans que l’on essaie de s’imposer dans cet univers élitiste. Loin de penser quitter le segment des grandes berlines de prestige, on change d’approche. Après avoir été la reine des voitures génériques, la Lexus LS500 2018 arrive avec une robe tout simplement spectaculaire. On d’adresse maintenant à la Jaguar XJ et la Maserati Quattroporte. Sans l’ombre d’un doute, il s’agit de la plus belle automobile sur le plancher du Salon de Détroit 2017.

Alors que le langage L-Finess de Lexus a toujours été assez discret sur la LS, cette fois-ci, on redéfinit les lignes de la berline avec des traits très fins, élégants tout en étant provocatrices. Bien que la LS soit Japonaise d’un bout à l’autre, on pourrait aisément croire que ce sont des designers italiens qui l’auraient dessiné.

Dans la cabine, on repousse là aussi les limites du luxe. On va plus loin que tous les constructeurs automobiles ne l’ont jamais fait. On pourrait croire en un véhicule concept, non, il s’agit bien d’une production. On découvre une aire de vie recouverte des plus beaux cuirs et des plus fines boiseries, le tout fait à la main par les artisans de Lexus.

Dans le chapitre des innovations, on découvre un luxe indécent. On propose deux écrans à la planche de bord, dont l’un, exclusivement pour le divertissement du passager avant. Les sièges se règles en pas moins de 28 positions en plus d’être chauffants, climatisés et massant.

Mécaniquement, on introduit la plate-forme GA-L qui permet un empattement plus de 1,3 pouce de plus que l’actuelle version L de la LS460. Sous le capot, on propose un V6 de 3,5 litres développés en collaboration avec les équipes de Toyota/Lexus travaillant en F1. On obtient une imposante cavalerie de 415 chevaux et un couple de 442 lb-pi. On propose aussi une nouvelle transmission à 10 rapports. Grâce à l’apport de la double turbocompression, la LS500 boucle le 0-100km/h en seulement 4,5 secondes.

Pour le moment, Lexus se réserve la liste de prix ainsi que la date officielle de la mise en marché. On peut toutefois s’attendre à une échelle de tarif débutant au-dessus des 100 000 $.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer