Cinq autres campagnes de rappel pour Ford - Actualités

Archive

Cinq autres campagnes de rappel pour Ford

Cinq autres campagnes de rappel pour Ford

Vincent Aubé

28 avril 2016

Le constructeur Ford vient de publier un communiqué annonçant pas moins de cinq campagnes de rappel aux États-Unis. Au total, ces cinq rappels concernent 285 834 véhicules dispersés au Mexique, aux États-Unis ainsi qu’au Canada.

Le plus important implique 202 000 véhicules (Ford F-150 2011-2012, Ford Expedition 2012, Ford Mustang 2012 et le Lincoln Navigator 2012). Ford veut mettre à jour le programme du module de commande du groupe motopropulseur en plus d’inspecter certains codes de diagnostics. Dans certains cas, le véhicule pourrait forcer la transmission automatique à rétrograder en première vitesse, ce qui, advenant une vitesse élevée au moment du changement de rapport, pourrait causer un blocage des roues arrière et ainsi causer un accident. Jusqu’ici, trois accidents auraient été rapportés au constructeur, ceux-ci n’ayant causé aucun accident.

La deuxième campagne de véhicules rappelés implique certains Ford Explorer 2014 et 2015 produits entre les mois de janvier 2014 et mai de la même année. Notez également que les versions spéciales pour les corps de police font partie des modèles rappelés. Les 81 000 véhicules affectés doivent subir des réparations au niveau du maillon de suspension arrière. Ces derniers pourraient céder à cause d’une soudure de piètre qualité. Un seul accident avec blessé a été répertorié jusqu’ici.

Le troisième rappel est beaucoup moins important puisqu’il ne concerne qu’une poignée de camionnettes Super Duty 2016, 2596 pour être précis. Dans certains cas, les pneus du véhicule pourraient avoir été endommagés à l’usine d’assemblage, ce qui pourrait s’avérer dangereux dans certaines situations. Une inspection sera accomplie par le concessionnaire qui remplacera les pneus au besoin.

Le quatrième rappel n’affecte que 199 véhicules produits entre 2007 et 2012 (Ford Flex, Ford Taurus, Lincoln MKS et Mercury Sable). Le constructeur voudrait remplacer le module de contrôle du coussin gonflable, ce dernier n’ayant pas été équipé d’une pièce essentielle au déploiement du coussin. Ford assure que cette campagne de rappel n’a rien à voir avec le scandale des coussins gonflables Takata.

Finalement, le dernier et non le moindre touche 40 Ford Fusion 2016. Le constructeur veut tout simplement remplacer la fixation du siège du conducteur, celle-ci n’ayant pas été soudée correctement à l’usine d’assemblage.

Au moment d’écrire ces lignes, les différentes campagnes de rappel n’avaient pas encore été officialisées par Transport Canada, mais ça ne devrait tarder.

À lire également :
Arrêt des ventes et rappel de la Civic 2.0 2016
Rappel de 320 000 camions Toyota
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer