Chrysler poursuivie pour l’usage du nom Scat Pack - Actualités

Archive

Chrysler poursuivie pour l’usage du nom Scat Pack

Chrysler poursuivie pour l’usage du nom Scat Pack

Daniel Rufiange

19 octobre 2014

Une entreprise californienne poursuit présentement Chrysler pour un usage supposément frauduleux du terme Scat Pack. Le litige entre les compagnies quant à l’usage du nom remonte à 46 ans et à la veille du rassemblement SEMA, voilà une bien mauvaise nouvelle pour le groupe Fiat.

Un peu d’histoire

En 1968, le terme Scat Pack était utilisé par Dodge pour dénoter un groupe de voiture axée sur la performance au sein de sa gamme. Les modèles Coronet, Dart, Super Bee et Charger pouvaient profiter de cet ensemble peu ordinaire. Un club Scat Pack avait même vu le jour à l’époque. Il offrait des pièces de performance d’origine aux amateurs.

Cependant, selon Automotive News, une compagnie californienne, Scat Enterprises, aurait réservé les droits au nom il y a 50 ans, donc autour de 1964. Cette dernière se spécialisait, et se spécialise toujours, dans la vente de pièces d’après-marché pour une foule de véhicules, y compris des produits Dodge.

Récemment, ils ont remis de la pression sur le groupe Fiat en déposant une poursuite depuis que ce dernier a réintroduit le terme sur son modèle Challenger. Scat Enterprises avait posé le même geste en 1968, mais l’abandon du nom par Chrysler en 1971 avait eu pour effet de transformer la poursuite en lettre morte.

Mais voilà que cette dernière revient à la vie.

Poursuite

En fait, Scat Enterprises était revenue à la charge en 2013 lorsque Dodge avait ramené l’expression Scat Pack pour identifier une version de sa Challenger. Le département américain responsable de ce genre de cause, le US Patent and Trademark Office, avait interdit à Chrysler de se servir du nom, mais cette directive était tombée dans l’oreille d’un sourd.

Aujourd’hui, Scat Enterprises exige que Chrysler cesse son utilisation, mais aussi que le groupe remette tous ses articles promotionnels griffés Scat Pack afin qu’elle puisse les détruire. Aussi, une compensation financière est exigée.

De son côté, Chrysler ne bronche pas et compte se défendre avec vigueur. Elle considère la demande de Scat Enterprises comme opportuniste.

Si jamais Chrysler devait reculer, les versions actuelles Scat Pack de la Dodge Challenger deviendraient de belles pièces de collection.

Une idée, comme ça!

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer