Cadillac et diesel : deuxième prise  - Actualités

Archive

Cadillac et diesel : deuxième prise

Cadillac et diesel : deuxième prise

Germain Goyer

5 mai 2015

Pour les plus vieux parmi nous, l’association des termes «Cadillac» et «diesel» n’est pas des plus glorieuses. Dans le but de faire un effort en ce qui concerne la consommation de carburant, à la fin des années ’70, Cadillac avait emprunté à Oldsmobile un moteur V8 de 350 pouces-cube alimenté au diesel. Malheureusement pour lui, sa piètre consommation d’essence à laquelle s’est ajoutée sa pauvre fiabilité le suivent encore aujourd’hui.

Lorsque Cadillac a lancé la toute nouvelle CT6, ses intentions étaient claires : conquérir de nouveaux marchés. À l’heure actuelle, en Europe, les ventes de Cadillac sont à un cheveu d’être qualifiées d’anecdotiques. Afin de s’y approprier sa part de la tarte, Cadillac a donc l’intention de développer la motorisation diesel.

Bien qu’en ce moment on en soit encore au début de ce projet, Cadillac a affirmé qu’au moins un 4-cylindres ainsi qu’un 6-cylindres alimentés par le diesel seront produits. Aucune spécification n’a bien évidemment encore été dévoilée.

En procédant ainsi, Cadillac tente de charmer notamment les actuels acheteurs de BMW, Audi et Mercedes-Benz. Un bref regard sur le passé nous remémore les échecs commerciaux qu’ont été l’Allante ainsi que la Catera qui se voulaient deux compétitrices aux européennes. Cette fois, Cadillac a tout avantage a faire preuve de sérieux.

Généralement, bien qu’on en voie de plus en plus traverser l’Atlantique, les moteurs diesel sont réservés pour le Vieux Continent. Selon certaines rumeurs, il se pourrait que ces moteurs diesel développés par Cadillac figurent au catalogue nord-américain.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer