Cadillac abandonne le moteur de base dans l'ATS pour 2017 - Actualités

Archive

Cadillac abandonne le moteur de base dans l'ATS pour 2017

Cadillac abandonne le moteur de base dans l'ATS pour 2017

Vincent Aubé

1 juillet 2016

C’est officiel : la berline ATS va perdre sa motorisation la moins dynamique pour l’année qui vient. Pour ceux qui ne le savaient pas, Cadillac offrait un groupe motopropulseur un peu moins explosif à sa clientèle, soit le 4-cylindres à aspiration normale de 2,5-litres, un bloc qui se retrouve notamment sous le capot de la berline Chevrolet Malibu. Avec 202 chevaux-vapeur de puissance, ce choix s’adresse principalement aux consommateurs qui n’ont cure des performances électrisantes de leur voiture.

Les deux autres options mécaniques – le 4-cylindres turbocompressé de 2,0-litres de 272 chevaux et le V6 à aspiration normale de 3,6-litres bon pour 321 chevaux – demeurent au menu pour 2017, un commentaire qui devrait normalement s’appliquer au hot rod de la famille, la Cadillac ATS-V, celle-ci étant munie d’un V6 biturbo de 464 chevaux.

La marque luxueuse de General Motors a également l’intention de rehausser ses standards de qualité dans le but avoué de grimper en statut dans l’imaginaire collectif. Ce repositionnement de l’ATS n’est qu’un prélude de ce qui arrivera lors de la refonte du modèle dans quelques années. Pour l’instant, Cadillac veut simplement réajuster le tir dans le cas de l’ATS pour mieux s’aligner avec les modèles de nouvelle génération que sont le multisegment XT5 et la grande berline CT6.

Avec la soustraction de la mécanique de base, l’ATS va vraisemblablement grimper un tantinet en termes de prix, ceux-ci n’ayant pas encore été divulgués au moment d’écrire ces lignes.

À lire également :
Le scandale TDI coûtera plus cher que prévu
Porsche présente la Panamera 2017
 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer