Buick à Detroit : une décapotable et un regard sur... l'Avenir - Actualités

Archive

Buick à Detroit : une décapotable et un regard sur... l'Avenir

Buick à Detroit : une décapotable et un regard sur... l'Avenir

Vincent Aubé

12 janvier 2015

Malgré le fait que la marque aux boucliers ne soit pas officiellement inscrite à la liste des dévoilements, Buick a tout de même trouvé le moyen de faire couler de l’encre à cette édition 2015 du Salon de Detroit.


En effet, la présentation de la nouvelle Cascada en terre nord-américaine n’est pas surprenante, étant donné les nombreuses rumeurs à son sujet depuis quelques mois. Qui plus est, cette Buick à toit souple, la première en 25 ans pour la division luxueuse, n’est en fait qu’une version Buick de l’Opel Cascada distribuée en Europe. Qu’importe, ce nouvel ajout est tout à fait logique pour le constructeur qui a bien besoin d’une décapotable par les temps qui courent.
 

Outre son style très européen, il faut tout de même mentionner la présence de cette grille de calandre qui déroge de la fameuse chute d’eau habituelle. Aussi, sachez que le toit pourra être replié en 17 secondes pendant que la voiture roule, et ce, jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h. Notez également les jantes de 20 pouces qui ajoutent du caractère à l’ensemble.

 

Comme il fallait s’y attendre, la qualité des matériaux à l’intérieur est de bonne facture, tandis que l’équipement s’avère généreux (caméra de recul, système de détection de changement de voie, barres protectrices en cas de retournement, écran tactile, etc.).
 

Finalement, sous le capot, Buick fera appel à un bloc 4-cylindres de 1,6-litre de cylindrée, ce dernier développant 200 chevaux et 206 lb-pi de couple, tandis que la boîte de transmission automatique à six rapports sera la seule option pour le consommateur. Remarquez, pour le public cible de cette décapotable de loisir, ce choix est tout à fait logique.
 

Si l’ajout de cette Cascada 2016 est une bonne nouvelle, c’est la présentation d’un prototype baptisé Avenir qui retient surtout l’attention chez Buick. Cette grande berline au design typiquement américain démontre que Buick est encore en mesure de faire rêver les automobilistes du monde entier. Le museau de cette limousine est très élégant avec cette grille de calandre qui est dorénavant traversée par une bande chromée. De profil, on remarque clairement la longueur du capot avant et l’emphase sur la cabine repoussée vers l’arrière. Puis, vers l’arrière, cette silhouette fortement inclinée ne manque pas de charme, l’accent étant mis sur l’écusson Buick en plein centre du coffre.
 

À l’intérieur, la planche de bord épurée au possible – le contraire aurait été étonnant – démontre ce à quoi il faut s’attendre de la marque Buick d’ici quelques années. Bien entendu, les matériaux utilisés dans ce prototype sont d’une qualité incroyable qualité.
 

Finalement, le constructeur a mentionné que le groupe motopropulseur qui se retrouvait sous le capot de cette potentielle voiture-phare était un V6 à injection directe dotée de la désactivation des cylindres et d’un dispositif d’arrêt complet aux intersections. Quant à la boîte de transmission, il s’agit d’une unité à neuf rapports.

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer