BMW M2 2016, une boule de puissance à 365 chevaux - Actualités

Archive

BMW M2 2016, une boule de puissance à 365 chevaux

BMW M2 2016, une boule de puissance à 365 chevaux

Luc-Olivier Chamberland

14 octobre 2015

La division M de BMW vient de recevoir un nouveau membre à la base de son échelle. Une chose est toutefois claire avec la BMW M2 2016, bien que petit, les performances demeurent la motivation. On arrive avec une boule de puissance de pas moins de 365 chevaux et un design à faire tourner les têtes.

Tous savaient que BMW introduirait un jour ou l’autre une telle variante de sa Série 2. On découvre aujourd’hui un produit unique en son genre avec un style très expressif qui s’inscrit à la suite des M4 et M6 dans la famille des coupés de la marque bavaroise.

Les lignes générales sont retenues, mais on exacerbe l’ensemble par des voies élargies et surtout une toute nouvelle carrosserie qui montre ses muscles. On note des boucliers entièrement refaits à la mode M et surtout améliorer l’aérodynamisme. On joue la carte de l’agressivité avec une calandre aux centres noirs et un subtil écusson M2. On doit aussi souligner que les ailes sont plus évasées que sur les versions régulières de la Série 2.

À l’arrière, on adopte un diffuseur qui s’accompagne de 4 sorties d’échappement à embout chromé. Pour les roues, on y va avec d’imposantes jantes de 19 pouces et des Michelin Pilot Super Sport.
 
Au niveau de la présentation intérieure, il n’y a pas de surprise. On récupère l’essentiel, mais l’on multiplie les appliques de fibre de carbone et d’alcantara un peu partout. On intègre heureusement des sièges à la tenue plus sportive pour une meilleure position de conduite et surtout plus de stabilité pour les passagers avant.

Le cœur de cette bête est toutefois son moteur L6 biturbo de 3,0 litres dont la cavalerie atteint les 365 chevaux et pas moins de 343 lb-pi de couple au train arrière. Temporairement, grâce à une surcharge des turbos, le couple peut même rejoindre 369 lb-pi.

Bien que livrable avec une boite automatique à double embrayage à sept liens, on revient ultimement avec une manuelle à six rapports. On sait que BMW va se retirer de ce type de configuration. La M2 2016 est possiblement l’une des dernières M avec un levier dépendant de notre bon vouloir!

En fait de résultats, c’est probant. On obtient le 0-100km/h en seulement 4,2/4,4 secondes et la vitesse de pointe est établie à 250 km/h. 

Pour soutenir le moteur, on intègre avec de nouvelles suspensions à bras en aluminium, des freins à disques ventilés aux quatre roues, une direction plus incisive et surtout un différentiel Active M.

BMW n’a pas encore divulgué le prix, mais on peut supposer que la barre des 55 000 $ sera dépassée. Les premières BMW M2 2016 arriveront au cours du printemps 2016.

À lire également :
Essai de la BMW Série 7 2015,
Essai de la Mercedes-Benz C63 AMG 2016

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer