BMW et Mercedes-Benz aussi dans la mire du scandale des diesels - Actualités

Archive

BMW et Mercedes-Benz aussi dans la mire du scandale des diesels

BMW et Mercedes-Benz aussi dans la mire du scandale des diesels

Luc-Olivier Chamberland

25 septembre 2015

Le scandale entourant les tricheries de Volkswagen concernant les émissions de ses moteurs diesel 2,0 litres semble n’être que le premier jalon d’une saga qui atteindra bientôt d’autres constructeurs automobiles.

Cette fois par contre, les nouvelles ne viendront pas seulement des États-Unis, mais également de l’Europe. En fait, toute cette histoire touchant Volkswagen arrive du vieux continent où « Transport & Environnement » sous la supervision du Conseil international pour le transport propre ont avisé l’EPA d’irrégularité du côté de chez Volkswagen. Toutefois, on apprend maintenant que presque tous les constructeurs présents en Europe avec des diesel font aussi mauvaise figure quant à la manipulation des résultats lors d’essais.

L’organisation révèle même que la majorité des moteurs au gazole émettent en moyenne 5 fois plus de polluants que ce qui est permis par les lois. Les responsables parviennent à contourner les règles lors des tests par plusieurs abjections techniques. De cette manière, les données sont nécessairement perverties. Reste maintenant à savoir jusqu’où les fabricants automobiles sont légaux dans ces opérations qui semblent tolérées pour le moment par les agences gouvernementales qui ordonnent les examens. Le Conseil soutient même qu’il n’y a qu’une voiture sur 10 en Europe qui répond réellement aux critères.

Les bureaux européennes pointent directement plusieurs entreprises et vont jusqu’à divulguer les résultats de certains modèles. Chez Audi, on ajoute l’A8 dont les émissions outrepassent de 21.9 % les normes quant à l’oxyde d’hydrogène. BMW ne fait pas mieux avec le X3 (9.9% de plus), le X5 et la Série 518d (tout juste sous 50 % de plus).

Mercedes-Benz se fait aussi largement écorcher puisque l’on avance que presque tous les véhicules diesel dépassent de plus de 50 % ce qui est autorisé. On mentionne d’ailleurs la Classe C 2015, dont l’ancienne version excédait de 37 % alors qu’aujourd’hui, elle est à 53 % au-dessus. À titre d’exemple, la Volkswagen Golf 2015 a vu ses mesures passer de 22 % à 41 % au-delà de la permission légale.

Le Conseil international pour le transport propre affirme par la voix du directeur européen de l’organisation, Peter Mock: « Toutes les mesures suggèrent que ce n’est pas un problème spécifique à Volkswagen. »

Conséquemment. À cette annonce, l’action de BMW a chuté à la Bourse de Francfort de 9.3 % le 24 septembre alors que Mercedes-Benz est en hausse de 4.3 %.

À lire également :
Scandale Volkswagen, Winterkorn démissionne
Tout ce qu’il faut savoir sur le scandale Volkswagen

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer