Berlines intermédiaires : les ventes sont en chute libre - Actualités

Archive

Berlines intermédiaires : les ventes sont en chute libre

Berlines intermédiaires : les ventes sont en chute libre

Daniel Rufiange

8 septembre 2016

Longtemps, le segment des berlines intermédiaires a représenté le pain et le beurre pour de nombreux constructeurs. La réputation de quantité de manufacturiers passait par leur vedette dans le segment. L’Accord chez Honda, la Camry chez Toyota, la Sonata chez Hyundai, la Malibu chez Chevrolet, autant de modèles phares indispensables au succès de leurs créateurs.

Chez nous, le segment est en recul depuis plusieurs années, d’abord parce qu’on préfère les voitures plus compactes aux berlines plus grosses, mais aussi parce que les VUS gagnent en popularité chaque année.

Aux États-Unis, l’histoire a toujours été différente et le créneau de voitures intermédiaires est demeuré très fort au fil des années. C’était vrai, du moins jusqu’au début de 2016. Les chiffres de ventes des huit premiers mois de l’année montrent une tendance inquiétante pour le segment et pour les constructeurs qui misent sur lui.

Au cours du premier trimestre de l’année, les ventes ont reculé de 3,4 %. Jusque-là, rien d’alarmant. Au cours du deuxième trimestre, le recul a été de 12 % par rapport à la même période l’an dernier.

Un accident de parcours? Non, car le trimestre actuel (juillet à septembre) montre non seulement que la tendance se maintient, mais qu’elle prend de l’ampleur; les ventes sont inférieures de 22 % à ce qu’elles étaient pour les mêmes dates en 2015.

Au mois d’août seulement, la chute est de 27 % par rapport à août 2015. Les ventes combinées des modèles Nissan Altima, Ford Fusion, Hyundai Sonata et Kia Optima sont en recul de 30 % pour la même période.

La Chrysler 200 : déficit de 66 %.

Les constructeurs ont tenté de minimiser cette chute libre en offrant plus de mesures incitatives (7 % plus de rabais) que l’an dernier, mais cela n’a rien changé.

La situation est alarmante et plusieurs analystes parlent du déclin du segment. Le coupable, c’est le VUS, dont la popularité est croissante. Ces mêmes experts prédisent que d’ici la fin de l’année, le segment des VUS compacts sera celui qui générera le plus de ventes aux États-Unis, délogeant ainsi la berline intermédiaire qui pourrait terminer l’année en quatrième place derrière les créneaux des camionnettes et des voitures compactes.

Au Canada, l’année 2015 a été particulièrement difficile pour la Ford Fusion, la Nissan Altima, la Kia Optima, la Mazda6 et la Honda Accord.

Manifestement, on assiste à un changement majeur au niveau des habitudes de consommation, un changement qui aura un impact sur l’offre des constructeurs au cours des prochaines années.

À lire également : 

Une hausse globale de 23,7% des ventes chez Cadillac

Ford Mustang : désormais un succès planétaire

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer