Audi acquiert des brevets canadiens sur la pile à combustible - Actualités

Archive

Audi acquiert des brevets canadiens sur la pile à combustible

Audi acquiert des brevets canadiens sur la pile à combustible

Gilles Olivier

15 février 2015

Voyant Toyota, qui vient de commercialiser sur le marché japonais, la première voiture à pile à combustible de séries au monde, qui incidemment connaît beaucoup de succès, Volkswagen qui est de loin son principal rival, n’a d’autre choix que de répliquer avec force. Tout récemment, on a vu la marque Audi dévoiler le concept A7 Sportback h-tron Quattro à propulsion hybride rechargeable animé par une pile à combustible.

Voulant continuer dans la même voie, Audi vient d’acheter des brevets de la société canadienne Ballard Power Systems inc., spécialisée dans la recherche sur les piles à combustible à membrane changeuse de protons. Située en Colombie-Britannique, la compagnie compte déjà les constructeurs Ford et Daimler AG (Mercedes-Benz), parmi ses clients.

Dans un communiqué émis à cet effet, Ulrich Hackenberg, membre du directoire d’Audi AG en charge du développement technique déclarait : "Audi fait l’acquisition de ces brevets importants stratégiquement pour le groupe entier et les mettra à la disposition de toutes les marques. Nous nous assurons ainsi une expertise cruciale qui donnera un nouvel élan au développement futur de cette technologie".

Après les Audi e-tron à motorisation électrique ou hybride et les modèles g-tron au gaz naturel, voici que s’amènent les voitures à pile à combustible, dont le concept Audi A7 Sportback h-tron Quattro.

Le concept Audi A7 Sportback h-tron Quattro
Audi a dévoilé en novembre dernier au Salon de l’auto de Los Angeles, son concept A7 Sportback h-tron Quattro à motorisation hybride rechargeable à pile à combustible. La berline est animée par deux moteurs électriques générant une force totale de 170 kW (228 chevaux) et un couple de 398 lb-pi. Une puissance dirigée aux quatre roues, notamment avec la complicité du moteur électrique situé à l’arrière.

La pile à combustible placée à l’avant se charge de transformer l’hydrogène en électricité. Ici, l’hydrogène est emmagasiné dans quatre réservoirs d’une pression de 700 bars, placés sous la malle.

Le concept passe de 0 à 100 km/h en 7,9 L/100 km et peut atteindre une vitesse de pointe de 180 km/h.  En mode hybride rechargeable, son autonomie est de 500 kilomètres, ou de seulement 50 kilomètres, lorsque la berline est propulsées uniquement par sa batterie au lithium-ion rechargeable.

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer