Audi A3/S3 : du nouveau pour 2017 - Actualités

Archive

Audi A3/S3 : du nouveau pour 2017

Audi A3/S3 : du nouveau pour 2017

Vincent Aubé

11 août 2016

Fidèle à son habitude, le constructeur Audi vient de lever le voile sur les quelques changements apportés à la gamme A3/S3 pour l’année qui vient. Les clichés fournis par la division aux quatre anneaux montrent le modèle européen, mais à l’exception de la plaque d’immatriculation et de l’écusson TDI qui ne fera pas partie des offres nord-américaines, ce que vous voyez en ce moment constitue ce à quoi les consommateurs canadiens et américains auront droit à partir de cet automne.

D’emblée, on remarque tout de suite le travail réalisé à l’avant, les phares s’inspirant de la récente A4, tandis que le bouclier se voit confier et une grille de calandre redessinée et un pare-chocs plus agressif que celui du modèle sortant. Évidemment, l’explosive S3 profite bien entendu du remaniement, tout comme l'A3 Cabriolet.

À l’intérieur, la plus petite des Audi vendues chez nous pourra dorénavant être équipée, via le catalogue des options, de l’écran de 12,3 pouces qui remplace les jauges du bloc d’instrumentation traditionnel. La climatisation bizone est également livrée d’office, tout comme la caméra de recul en plus d’une batterie de dispositifs de sécurité. De plus, le système de divertissement MMI a été mis à jour pour supporter l’écriture à main levée via le pavé tactile.

Au moment d’écrire ces lignes, les informations concernant les différents groupes motopropulseurs sont incomplètes. Le constructeur a confirmé le retour de l’excellent 4-cylindres turbo à injection directe de 2,0-litres de cylindrée, qu’il soit boulonné sous le capot de l’A3 ou de la S3. À ce niveau, les chiffres de puissance et de couple demeurent les mêmes qu’en 2016, soit 220 chevaux-vapeur et 258 lb-pi de couple pour l’A3, tandis que la S3 livre toujours une puissance de 292 chevaux-vapeur et un couple optimal de 295 lb-pi. Comme c’est le cas depuis son retour, l’A3 et la S3 munies de la mécanique 2.0T seront accouplées à une boîte à double embrayage à six rapports, celle-ci acheminant le couple aux quatre roues motrices.

En ce qui a trait aux versions plus économiques, seules les roues avant seront motrices. La mécanique 4-cylindres turbo de 1,8-litre n’a pas été reconfirmée pour la prochaine année modèle, ce qui laisse entrevoir la possibilité d’un nouveau bloc de 2,0-litres, déjà en service en Europe. On en saura plus à son sujet un peu plus tard cette année, idem pour l’édition e-tron.

Malheureusement, le communiqué du constructeur ne fait pas mention de l’arrivée de la très attendue berline RS3. Heureusement, la saison des salons approche à grands pas. Ce hot-rod en format de poche devrait normalement faire ses débuts d’ici la fin de 2016 ou au début de 2017. Il faudra donc s’armer de patience.

À lire également :
Voitures sans rétroviseurs : êtes-vous prêts?
Essai de la Porsche 718 Cayman 2017

 

Pour plus d’informations

Appuyez Entrée pour rechercher ou Échapper pour fermer