RPM

VinFast VF 8 2023 : la revanche du Vietnam

Un premier contact avec un VF 8 de préproduction nous confirme que VinFast est sérieuse et pourrait bouleverser l’ordre établi.

VinFast VF 8 2023

Modèle de préproduction, information insuffisante.
Modèle de préproduction, information insuffisante.

Le 30 avril 1975, la guerre du Vietnam tirait à sa fin après deux décennies de violence et de crimes contre l’humanité. Résultat ? Un pays détruit, un peuple divisé et une économie complètement effacée.

Pourtant, nous voici aujourd’hui à Haiphong en train de conduire un véhicule électrique autour d’un immense complexe industriel qui n’existait même pas il y a 5 ans. Car le Vietnam a, depuis, rebondi et il est en mode revanche. C’est avec le VinFast VF 8 qu’il compte conquérir les marchés mondiaux de l’automobile. Nous l’avons conduit en primeur mondiale.

VUE D’ENSEMBLE

Permettez-moi de vous raconter la petite histoire de VinFast. Ce constructeur fait partie de Vingroup, un gigantesque conglomérat qui a des tentacules dans plusieurs domaines : l’immobilier, l’hôtellerie, le transport collectif, la technologie et, même, les ambulances. Fondée en 1993 par le milliardaire Pham Nhat Vuong, Vingroup œuvre aujourd’hui dans 13 secteurs d’activité. C’est en 2017 que le conglomérat a décidé de se lancer dans l’automobile en créant VinFast, le premier constructeur vietnamien de l’histoire.

Tout comme Tesla, Rivian et Lucid, VinFast fait donc partie des constructeurs d’automobiles émergents qui pourraient venir bouleverser l’ordre établi sur notre continent. En seulement 22 mois, cette entreprise a construit son usine d’assemblage, un méga complexe entièrement robotisé capable de produire 207 véhicules par jour, qui emploie des procédés inspirés de l’industrie de l’automobile allemande et qui fabrique ses propres batteries à base de cellules Samsung.

Le VF 8 sera le premier véhicule que VinFast commercialisera chez nous. Il s’agit d’un VUS électrique qui se situe entre un compact et un intermédiaire. Plus tard dans le calendrier, le VF9, un VUS pleine grandeur, s’ajoutera à la gamme.

Les détails de sa commercialisation sont encore nébuleux, mais VinFast assure que, d’ici cet automne, les consommateurs québécois pourront acheter ce véhicule par l’entremise de son site internet ou dans une boutique située au Carrefour Laval au prix de départ de 51 250 $, les frais de transport et de préparation non compris.

En outre, VinFast offrira la location de la batterie en vertu d’un abonnement séparé. Nous attendons encore les détails de ce modèle d’affaires.

VIE À BORD

Il est important de préciser que l’exemplaire à l’essai était un modèle de préproduction. Certains éléments de son habitacle n’étaient donc pas finaux, et il manquait certains accessoires et certaines technologies.

Comme premier contact, nous avons noté un habitacle spacieux et confortable, surtout du côté des sièges avant. Ils sont épais, souples et offrent un excellent soutien lombaire ainsi qu’un excellent maintien latéral. La visibilité est également bonne, et le design du véhicule, surtout à la hauteur de l’imposant capot plat, nous donne l’impression de conduire un véhicule beaucoup plus costaud qu’il ne l’est en réalité.

D’ordre général, j’ai été satisfait de la qualité de construction et de la finition de ce prototype. Il en est de même de la qualité des matériaux. Les agencements de couleurs offerts ajoutent un peu plus de personnalité à l’habitacle. En somme, c’est de bon goût.

Tout comme Tesla, VinFast concentre la majorité des commandes du véhicule dans une énorme tablette électronique centrale. L’interface responsable du système multimédia serait propulsée par Google Android, mais affiche une apparence propre au constructeur. Notre prototype éprouvait toutefois quelques bogues et manquait de fonctionnalités. Nous devrons attendre l’arrivée d’un modèle de production afin de bien évaluer ce système.

À l’arrière, on note un grand dégagement pour les jambes et la tête. En fait, c’est massif, au point de pouvoir se classer parmi les VUS intermédiaires à deux rangées de sièges. Un dossier inclinable ajoute au confort.

Au chapitre de la polyvalence, le VF 8 est équipé d’un coffre avant en plus d’un coffre arrière. Tout semble très spacieux, mais nous n’avons pas encore de chiffres qui nous permettent de comparer avec la concurrence.

TECHNIQUE

Au moment de sa commercialisation, le VF 8 sera mû par 2 moteurs électriques alimentés par une batterie dont la capacité est chiffrée à 82 kilowattheures utilisables (90 kilowattheures bruts). Comme le VF 8 reçoit un moteur électrique sur chaque train, il s’agit donc d’un véhicule à 4 roues motrices de série.

La puissance et le couple combinés varient selon deux déclinaisons. Le modèle Eco propose 348 chevaux et un couple de 368 livres-pieds, tandis que le Plus déballe 402 chevaux et 457 livres-pieds. De tels chiffres permettent au VF 8 de boucler le sprint 0-96 kilomètres/heure en 6,0 et 5,3 secondes respectivement.

VinFast vise une autonomie se situant entre 460 et 510 kilomètres en fonction de la déclinaison choisie (Eco ou Plus). Ces chiffres n’ont toutefois pas encore été soumis aux évaluations de l’EPA.

Enfin, VinFast parle d’une recharge plus rapide en raison d’un chargeur de 150 kilowatts. Selon les dires du constructeur, ce chargeur permettrait au véhicule de récupérer de 10 à 70 % de la charge dans une borne rapide compatible en l’espace de 25 minutes.

AU VOLANT

Notre période d’essai au volant d’un VF 8 Plus a été très courte et elle ne s’est déroulée que sur le territoire du constructeur, autour de son usine d’assemblage. Il nous faudra donc plus de temps derrière le volant pour proprement l’évaluer.

Le VF 8 accélère doucement, sans toutefois être très rapide. Disons que ses accélérations sont franches, mais sans plus. L’habitacle est silencieux, et le véhicule procure une sensation de solidité agréable qui lui confère une marque de qualité. Mon exemplaire s’est même montré très stable lors d’une manouvre de freinage brusque. La tenue de route n’a toutefois rien d’enivrant, c’est très neutre.

Il y cependant une agréable résistance dans la direction, ce qui octroie une sensation sportive au véhicule. Je reproche toutefois au freinage régénératif de manquer de mordant. VinFast assure toutefois que des mises à jour à distance permettront de l’améliorer en cours de route.

CONCLUSION

Il est, bien entendu, encore beaucoup trop tôt pour brosser un portrait éclairé du VinFast VF 8, mais nous ressortons de ce premier contact somme toute impressionnés. Les bases sont là pour que ce constructeur s’installe dans le marché en toute confiance. Si VinFast joue bien ses cartes, le VF 8 pourrait en effet venir rendre la vie dure à des modèles comme le Volkswagen ID.4 et le prochain Nissan Ariya.

D’ici sa mise en marché, RPM aura eu la chance de mettre à l’essai un modèle de production et livrera la totalité de nos impressions.

Véhicule à l'essai

VinFast VF 8
Version
Eco
Prix du modèle à l'essai
Transport et prép.
Consommation enr.

Véhicules de même catégorie

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Catégorie
VUS
Échelle de prix
0$ - 51,645$
Transmission
Automatique 1 rapport
Moteur
Moteur électrique - 260 kW
Rouage
Intégral
Énergie
Électrique
Volume du coffre
L
Type de batterie
Capacité totale
Chargeur embarqué
Garantie de base
nd ans / nd km
Consommation ville
Consommation autoroute
Consommation combinée

Recevez des alertes concernant les VinFast VF 8

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Nouvelles récentes

Voir toutes les nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.