MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualité, chroniques, vidéos)

  1. Vous avez aucune alerte.
RPM

Genesis GV60 Performance 2023 : définir sa propre voie

Le Genesis GV60 trace sa propre voie, et, dans son cas, ce sont le luxe et la performance qui dominent.

Genesis GV60 2023

  • Design distinctif
  • Comportement routier
  • Finition et équipement de haut calibre
  • Confort de la banquette arrière
  • Autonomie décevante

Le Genesis GV60 2023 vient compléter le trio du côté des Sud-Coréens composé des Hyundai IONIQ 5 et Kia EV6. Il ne s’agit, bien sûr, que d’une nouvelle interprétation, et comme pour les deux autres, le style domine ; cependant, le GV60 ajoute une bonne dose de luxe, plus de technologies et très certainement plus de puissance. Genesis n’a pas l’intention de jouer les figurantes dans cette catégorie. Le GV60 pourrait paver la voie aux autres qui devraient suivre.

Tout est dans les détails

Genesis a trouvé sa voie avec le lancement de la série 80 (G80 et GV80) avec les blocs optiques séparés en deux bandes horizontales ; on reprend don le concept à l’arrière aux feux et naturellement tout l’éclairage se fait à DEL. Comme il s’agit d’un véhicule électrique, le GV60 n’a pas réellement besoin de calandre. Toutefois, les stylistes ont jugé bon de réinterpréter la forme en bouclier propre à Genesis ; le clin d’œil est subtil avec une petite pointe noire à la base du nez. Le tout s’assume plus dans la section inférieure avec une grande ouverture qui contribue un tant soit peu au refroidissement des composants électriques.

De profil, le GV60 offre une collection d’éléments qui attirent le regard. D’abord, la ligne de toit très fuyante donne envie de le prendre pour un coupé à la BMW X4. À la custode, un éclair complète la bande de chrome qui cercle la partie supérieure de la fenestration. Pour favoriser l’aérodynamisme, comme l’IONIQ 5 et l’EV6, les poignées sont affleurantes. La seule distinction esthétique entre les deux variantes du GV60 sera la taille des jantes. Dans le cas de la version Advance, on parle de jantes de 20 pouces, alors que le modèle Performance a droit à 21 pouces. J’adore le design très élaboré de ces roues. À l’arrière, la vitre est fortement inclinée et composée de deux sections pour faciliter la visibilité de l’intérieur. En plein centre, le GV60 intègre un becquet du type « queue de canard ». Non seulement est-il beau, mais il permet une plus grande pression négative sur le train arrière et il évite les retours d’air qui souillerait la lunette.

Regarde-moi !

Plus besoin de clef ni même d’application pour entrer dans le GV60. Il propose la reconnaissance biométrique grâce à une caméra intégrée dans le pilier B qui vous reconnaît. Par la suite, il suffit de mettre son index sur une petite pastille pour démarrer le véhicule, votre empreinte digitale complète la vérification. Vous êtes donc la propre clef de votre GV60.

L’ensemble de l’habitacle est recouvert de cuir écologique et de suédine au pavillon. On multiplie les accents de couleurs avec des surpiqûres contrastantes de très bon goût. Genesis propose 3 thèmes de coloris différents. Au démarrage, il y a le spectacle de la sphère de « cristal » qui pivote pour libérer la molette qui assure la gestion de la transmission. Elle nous tombe directement dans la main. L’ergonomie générale ne fait pas défaut, tout est simple et logiquement positionné. Genesis récupère les 2 écrans de 12,3 pouces pour l’instrumentation et le système multimédia. On obtient aussi un affichage tête haute. Les amateurs de musique aimeront la chaîne ambiophonique Bang & Olufsen à 17 haut-parleurs de 1 400 watts. Parlant de son, même si, déjà, un véhicule électrique est silencieux, le GV60 intègre un système de suppression de bruit (Noise Cancellation) qui rend l’habitacle d’une rare quiétude.

Les sièges de la version Performance impressionnent avec leurs multiples réglages. Ils chauffent, refroidissent et massent. Les soutiens sont adéquats naturellement, mais ils peuvent être réglés en fonction du gabarit de l’occupant. À l’arrière, ce n’est pas que les dégagements ne sont pas amples, bien au contraire, mais le confort y est plus relatif. La banquette n’offre pas de soutien, et le dossier est trop vertical. Du côté du coffre, on compte 680 litres d’espace de chargement ; si l’on abaisse le dossier, il passe à 1 550 litres. En complément, les rangements sont nombreux, mais je dois admettre que le tiroir qui fait office de boîte à gants est particulièrement pratique et audacieux.

Territoire connu

Sans surprise, la base technique du GV60 est identique à celle des IONIQ 5 et EV6. Le tout commence par la plateforme E-GMP conçue uniquement pour l’électrification. Pour ce qui est du GV60, on ne compte que sur la « grosse » batterie de 77,4 kilowattheures utilisables. Étonnamment, Genesis n’est pas en mesure de nous dire quelle est la capacité nominale de la batterie. Le GV60 propose deux options de motorisations, mais toutes sont à rouage intégral. La version de base Advance vient avec un moteur de 74 kilowatts à l’avant et de 160 kilowatts à l’arrière. Au compte, cette version offre une puissance de 314 chevaux et un impressionnant couple de 446 livres-pieds. Le modèle Performance adopte le moteur de 160 kW à l’avant et à l’arrière. Le total est donc de 429 chevaux et conserve les 446 livres-pieds de couple. Le Performance vient avec un bouton jaune au volant où il est écrit BOOST. Si l’on appuie sur ce bouton, pour une période de 10 secondes, la puissance passe à 483 chevaux, et le couple, à 516 livres-pieds. Dans cette configuration, le GV60 sera en mesure de boucler le 0 à 100 kilomètres/heure sous les 4 secondes.

La recharge

À l’instar des Hyundai et Kia, ce Genesis est compatible avec des bornes de recharge pouvant offrir une puissance jusqu’à 350 kilowatts. Selon le constructeur, la recharge de 10 à 80 % de la capacité de la batterie pourrait se faire en 18 minutes. Ça reste à vérifier, car il faut des conditions très précises pour que ça fonctionne. Pour une recharge traditionnelle à la maison dans une borne de niveau 2, il faut compter un peu plus de 7 heures, le chargeur embarqué est de 10,9 kilowatts. Le GV60 offre aussi la technologie V2L qui permet d’utiliser l’énergie pour l’alimentation extérieure d’accessoires. Pour ce qui est de l’autonomie, la version Advance, moins puissante, suggère 399 kilomètres, alors que la Performance y va de 378 kilomètres. Durant mon essai de la Performance avec une consommation moyenne de 20,7 kilowattheures aux 100 kilomètres, j’aurais eu une autonomie de 375 kilomètres.

Au volant

Déjà les IONIQ 5 et EV6 fournissent un bon dynamisme, le GV60 repousse cette limite, tout particulièrement dans sa version Performance. D’abord, la direction offre une calibration qui donne la sensation d’être bien connecté. Les suspensions viennent avec des amortisseurs à contrôle électronique. Suivant la lecture de la route par une caméra au sommet du pare-brise, les amortisseurs anticipent avec plus ou moins de fermeté les imperfections du pavé. Elles permettent d’avoir une conduite sportive sans trop sentir d’effets de tangage et de mouvements de caisse excessifs malgré sa masse de plus de 2 200 kilos.

Au freinage, on compte sur la régénération à 4 niveaux dont le plus puissant permet la conduite à une pédale. En revanche, je dois admettre que, dans cette configuration, le freinage est habituellement plus « agressif », et la conduite m’a semblé plus permissive, plus lente. Par conséquent, j’ai dû m’immobiliser avec le frein mécanique à quelques reprises. Notez que la version Performance vient avec un ensemble de disques de 14,2 pouces aux 4 roues et des étriers à 4 pistons à l’avant.

Toujours avec la Performance, on ajoute un différentiel à glissement limité sur le train arrière. Encore une fois en courbe, le GV60 demeure bien planté. Je me suis même surpris à faire quelques excès sur des chemins sinueux. Dans tous les cas, le GV60 a dévoré la route avec aplomb. L’apport des pneus 255/40R21 offrent une empreinte au sol décente pour favoriser une bonne tenue de route.

Conclusion

Le Genesis GV60 2023 est bien né et dans la continuité des IONIQ 5 et EV6. Il en offre plus pour ceux qui cherchent un véhicule avec un caractère singulier, luxueux et performant. En matière de prix, la version de base Advance est à 71 000 $, alors que la Performance est à 79 000 $. Les prix incluent le transport et la préparation de même que tous les frais d’entretien pour les 5 premières années de possession.

À mon avis, en fonction des prix, le GV60 est en bonne position face à ses principaux concurrents. J’ai apprécié le rendement général du GV60. Si l’on réserve en ce moment, Genesis estime l’attente à un peu moins de 1 an. On vous recommande évidemment d’attendre que le véhicule ait un historique satisfaisant en matière de fiabilité avant de vous lancer sur une réservation. Personnellement, je pense que Genesis offre un produit sérieux qui ne manque pas d’éléments intéressants.

Plus de détails :

Véhicule à l'essai

Genesis GV60
Version
Performance
Prix du modèle à l'essai
79 000$
Transport et prép.
Consommation enr.
20,7 kWh/100km

Véhicules de même catégorie

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Catégorie
VUS
Échelle de prix
0$ - 0$
Transmission
Automatique 1 rapport
Moteur
Moteur électrique - 320 kW
Rouage
Intégral
Énergie
Électrique
Volume du coffre
L
Type de batterie
Lithium-ion
Capacité totale
77,4 kWh
Chargeur embarqué
Garantie de base
5 ans / 100000 km
Consommation ville
Consommation autoroute
Consommation combinée

Recevez des alertes concernant les Genesis GV60

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Nouvelles récentes

Voir toutes les nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.