MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualité, chroniques, vidéos)

  1. Vous avez aucune alerte.
RPM

Mazda CX-50 2023 : mais pourquoi un autre VUS compact ?

Nous avons fait l’essai routier du Mazda CX-50 2023, un nouveau VUS compact offert dans la gamme Mazda.

Mazda CX-50 2023

  • Aspect pratique accru
  • Bon choix de moteurs
  • Conduite emballante
  • Pas de version plus abordable
  • Pas de motorisation électrifiée (pour le moment)
  • Habitacle pas très technologique

Mazda continue de déployer son parc de VUS avec l’introduction du Mazda CX-50 2023, un nouveau modèle qui n’apporte rien en termes d’électrification, du moins pour le moment, mais qui plutôt apporte une alternative supplémentaire aux acheteurs de VUS compacts. Mais Mazda commercialise déjà le CX-5 dans ce segment ? Vous avez raison, et c’est ce qui ajoute à la confusion, le modèle a besoin d’explications pour être compris, et, en en termes de marketing, ce n'est jamais très bon.

Pourquoi un Mazda CX-50 ?

La première question qu’on peut se poser, c’est : le Mazda CX-50 remplace-t-il le CX-5, un modèle qu’on connait très bien ? La réponse est non, tout comme c’est le cas des CX-3 et CX-30, les deux modèles vont co-exister, du moins pour un certain temps.

Décrire le Mazda CX-50 est assez simple : ce VUS compact est un peu plus long, plus large, mais aussi plus bas (55 millimètres) que le CX-5. Il est aussi plus spacieux et plus cher, ce qui nous permet de faire le même parallèle que dans le cas des CX-30 et CX-3. Petite précision d’ailleurs, le Mazda CX-50 2022 n’utilise pas la plateforme du CX-5, mais plutôt celle du Mazda CX-30, légèrement étirée.

Alors que le design du CX-5 est plus en rondeurs, celui du CX-50 est un peu carré ; et à l’instar du Subaru Outback, il s’apparente à celui d’une voiture familiale. Sa ligne de toit est plus plate, même constat à l’arrière avec un pilier C à angle beaucoup plus droit. Ce design le démarque, mais il rehausse aussi son aspect pratique par rapport au CX-5. J’ai simplement un peu moins aimé les larges contours d’ailes en plastique noir, même si le constructeur veut lui apporter un design un peu plus aventurier. Malgré tout, il propose un design plus moderne que le CX-5, j’avais l’impression d’avoir à faire à un petit CX-9.

Mazda CX 50 2023
Photo fournie par: Sylvain Raymond

Deux versions, deux mécaniques

Alors qu’il faut débourser 32 581 $ pour vous procurer un Mazda CX-5 de base, il faudra payer 39 981 $ pour le CX-50, ce qui démontre clairement son rang social plus élevé et, surtout, l’absence de livrées dégarnies. Deux versions seulement sont offertes : la GS-L et la GT. La GS-L est commercialisée avec un seul moteur bien connu chez Mazda, le 4-cylindres atmosphérique de 2,5 litres qui développe une puissance de 187 chevaux et produit un couple de 186 livres-pieds. Le rouage intégral est de série, tout comme la transmission automatique à six rapports, la seule proposée à travers la gamme. Elle demeure efficace, mais à quand une boîte plus moderne à huit ou neuf rapports ? On y gagnerait en économies de carburant.

Pour ce qui est de la version GT 2023 (44 531 $), elle profite de la même mécanique, mais il est possible d’obtenir plus de puissance en optant pour le moteur à 4 cylindres de 2,5 litres turbocompressé qui, moyennant un supplément de 2 500 $, pousse la puissance du CX-50 à 256 chevaux et son couple à 320 livres-pieds. Petite note toutefois, il faut le nourrir de super, ce qui, dans le contexte actuel, représente un déboursé supplémentaire important. Sinon il accepte du carburant à indice d'octane 87, mais il perd de sa puissance (227 chevaux).

Mazda mentionne aussi avoir optimisé le refroidissement du moteur turbo, ce qui permet une capacité de remorquage supérieure, 1 600 kilos (3 500 livres) alors que la limite se situe à 900 kilos (2 000 livres) pour le CX-5 mû par la même motorisation.

Mazda CX 50 2023
Photo fournie par: Sylvain Raymond

Habitacle plus moderne

L’habitacle du Mazda CX-50 2023 est assez familier malgré quelques ajouts, notamment des buses de ventilation plus proéminentes. L’instrumentation demeure classique, rien de très innovant. Même constat avec la partie centrale du tableau de bord qui comprend, dans sa partie supérieure, l’écran du système d’infodivertissement. D’une largeur de 10,3 pouces (8,8 dans la livrée de base), il est fait tout en largeur, mais il s’intègre tout de même très bien au tableau de bord. Seuls les modes Apple Carplay et Android Auto vous permettent de l’utiliser de façon tactile, pour tout le reste, vous devez vous rabattre sur la molette, et c’est dommage. Un jour Mazda comprendra bien ce que les gens préfèrent.

L’arrière offre un peu plus d’espace pour les jambes, mais contrairement à ce que je m’attendais, le constat n’est pas le même quant au dégagement pour la tête puisqu’il est inférieur à ce qu’on trouve dans le cas du CX-5, il faut se souvenir que le véhicule est plus bas, c’est ici qu’on en paie le prix. Mon véhicule d’essai était équipé d’un toit panoramique, une nouveauté intéressante qui en prime est inclut de série pour le modèle.

Le Mazda CX-50 dispose d’un peu plus d’espace de chargement que le CX-5, 883 litres par comparaison avec 824 pour le CX-5, mais le design un peu plus familial du véhicule procure un espace plus pratique qui permet de transporter des objets plus imposants par rapport à un VUS, chose appréciée si vous devez composer avec les besoins d’une famille active.

Mazda CX 50 2023
Photo fournie par: Sylvain Raymond

Les joies du moteur turbocompressé

Rares sont les fois où je trouve un VUS inspirant à conduire (sauf dans le cas des modèles de haute performance), mais je dois avouer que le CX-50 m’a fait bonne impression, tout autant que le Mazda CX-30 2.5T mis récemment à l’essai. J’ai adoré cette mécanique sous le capot du CX-30, j’en ai d’ailleurs fait un coup de cœur dans l’émission. Le CX-50 mis à l’essai était équipé du même moteur, une mécanique qui transforme son comportement du tout au tout. L’effet de puissance est présent à tous les régimes et j’avais le sentiment de ne jamais manquer de couple, que ce soit pour dépasser ou pour m’insérer devant d’autres véhicules.

Le seul revers de la médaille ? J’ai obtenu une consommation moyenne de 10,8 litres/100 kilomètres, sans trop m’exciter, j’ai connu plus bas pour un VUS du genre et au prix actuel du super, difficile de ne pas avoir mal au cœur lorsque l’on fait le plein.

Avec des dimensions plus imposantes, le véhicule s’est révélé un peu moins agile, et la vision n’était pas aussi bonne tout autour que dans le cas du CX-30. Toutefois, il s’agit de l’un des VUS compacts les plus dynamiques que j’ai mis à l’essai. Il se retrouve à la hauteur de modèles de luxe équipés de puissantes mécaniques. Mazda dispose d’un arsenal de technologies, dont le système de contrôle vectoriel-G, qui améliorent le comportement du véhicule et gratifient le conducteur.

La position de conduite est aussi plus basse que celle du CX-5, j’avais le sentiment d’être bien connecté à la route, et ce, malgré une garde au sol un peu plus élevée (de 4 millimètres) censée favoriser le CX-50 en hors-route. Sa suspension loge du côté de la fermeté, surtout avec les roues des 20 pouces, mais c’est exactement ce genre de comportement que j’apprécie. Si vous cherchez le confort ultime, il faudra aller ailleurs.

Mazda CX 50 2023
Photo fournie par: Sylvain Raymond

Conclusion

J’ai bien apprécié mon expérience au volant du CX-50. Il est rare que le constructeur nous déçoive au chapitre du plaisir de conduire. Le modèle apporte des arguments supplémentaires par rapport au CX-5, style, aspect pratique et modernité, mais il faudra être prêt à y mettre le prix.

Même s’il s’agit d’un nouveau modèle, nous pouvons nous permettre de le recommander puisqu’il n’a pratiquement rien de nouveau, sa fiabilité ne devrait donc pas être problématique.

Plus de détails :

Véhicule à l'essai

Mazda CX-50
Version
GT Turbo
Prix du modèle à l'essai
45 300$
Transport et prép.
1 950$
Consommation enr.
10,8 L/100 km

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

Catégorie
VUS
Échelle de prix
39,950$ - 47,400$
Transmission
Automatique 6 rapports
Moteur
Quatre cylindres 2,5T
Rouage
Intégral
Énergie
Essence
Volume du coffre
889L
Garantie de base
3 ans / illimite km
Consommation ville
10,4L / 100Km
Consommation autoroute
8,1L / 100Km
Consommation combinée
9,4L / 100Km

Recevez des alertes concernant les Mazda CX-50

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Nouvelles récentes

Voir toutes les nouvelles

Voir toutes les nouvelles

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.