MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualité, chroniques, vidéos)

  1. Vous avez aucune alerte.
RPM

Pourquoi le Toyota Tundra hybride consomme plus sur route que le modèle régulier?

Ce lecteur se questionne pourquoi le Toyota Tundra I-FORCE MAX hybride consomme davantage sur la route que le modèle à moteur conventionnel.

Samuel Lessard

« Je comparais les spécifications du nouveau Toyota Tundra 2022 et j’ai été surpris de constater que la version hybride consomme plus d’essence sur la route que la version régulière. Pourquoi? Si on utilise plus d’essence, quel est l’avantage de l’hybride qui coûte 4 000 $ de plus? » - Louis

RÉPONSE

Bonjour Louis,

En effet, la consommation annoncée pour le Toyota Tundra à cabine d’équipe et caisse longue est chiffrée à 13,6, 10,4 et 12,2 litres/100 km (ville, route, combinée) pour la version régulière et à 12,7, 10,5 et 11,7 litres/100 km (ville, route, combinée) pour la version hybride. Selon les cotes de consommation officielles, la déclinaison hybride i-FORCE Max est donc moins énergivore en ville, mais légèrement plus énergivore sur la route, ce qui semble effectivement être un non-sens. Pour une déclinaison Limited, la différence de prix est d’environ 3 900 $, à l’avantage de la version régulière.

Pour bien répondre à votre question, il faut comprendre comment le système hybride fonctionne sur un camion pleine grandeur. Le moteur électrique, qui est accouplé à la transmission automatique, agit à titre de support au moteur à essence. Il sert à diminuer l’effort du moteur thermique dans les situations de courte durée où celui-ci est fortement sollicité.

Toyota Tundra i-FORCE MAX 2022
Toyota Tundra i-FORCE MAX 2022 Photo fournie par: Toyota

Avantage en ville

Le gain principal pour cette mécanique hybride est donc principalement en ville, comme en témoignent les cotes de consommation énoncées plus haut. C’est là que le moteur électrique est payant alors qu’il peut diminuer la sollicitation du moteur thermique dans des situations où de dernier n’est pas avantagé. À faible vitesse ou en accélération, le moteur électrique donnera son plein potentiel et diminuera ainsi l’intervention du moteur thermique, abaissant automatiquement la consommation de carburant.

L’avantage de l’hybride, du moins en théorie, est de 0,9 litre/100 km en circulation urbaine, ce qui a aussi un impact sur la consommation combinée avantagée de 0,5 litre/100 km.

Toyota Tundra i-FORCE MAX 2022
Toyota Tundra i-FORCE MAX 2022 Photo fournie par: Toyota

Sur la route

Or, sur la route à vitesse constante ou encore avec de faibles variations de vitesse, la motorisation hybride n’est pas avantagée. D’abord, la résistance au roulement, notamment en raison de la piètre performance aérodynamique d’une camionnette, augmente à mesure que la vitesse de déplacement s’accroit. Aussi, la déclinaison hybride est 235 kg plus lourde que la version conventionnelle. Dans ce contexte, la relative faible capacité de la batterie ne permet pas d’emmagasiner assez d’énergie pour que le moteur électrique puisse fonctionner à long terme pour abaisser la consommation.

Donc, le moteur électrique n’interviendra que sporadiquement pour fournir une assistance pour monter une pente ou encore accélérer faiblement. C’est le moteur thermique, en l’occurrence un V6 biturbo de 3,5 litres, qui fournira l’essentiel de la puissance sur la route et il doit composer avec un poids supplémentaire, conférant donc à la déclinaison hybride une consommation plus élevée sur la route que la version thermique.

Toyota Tundra 2022
Toyota Tundra 2022 Photo fournie par: Toyota

Aspect financier

Maintenant, est-ce que le 3 900 $ (avant taxes) de plus (dans le cas de la déclinaison Limited) en vaut la peine, alors que la consommation combinée n’est abaissée que de 0,5 litres/100 km? Sur le plan de la consommation de carburant, non. Il faudrait parcourir théoriquement près de 450 000 km avec une essence à 2 $ le litre pour « rentabiliser » cette dépense supplémentaire.

Or, quand vous considérez d’autres aspects, dont certains sont plus difficilement tangibles, l’hybride est logique. Premièrement, il est nettement plus puissant. Il propose 48 chevaux supplémentaires et 104 livres-pieds de plus que la version régulière, ce qui est un avantage certain en situation de remorquage et de travail. Deuxièmement, ses émissions de gaz à effet de serre sont légèrement diminuées. Troisièmement, la valeur de revente sera supérieure, vous permettant de récupérer une bonne partie, sinon l’entièreté, du 3 900 $ supplémentaire injecté au départ.

Gardez aussi en tête que cette comparaison se base sur les chiffres théoriques fournis par le constructeur, et que les résultats peuvent varier en situation de conduite réelle. Si par exemple, vous circulez principalement en ville, l’intérêt de l’hybride i-FORCE Max est encore plus grand.

Bon magasinage

Plus de détails :


POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Présentation du Toyota Tundra 2022

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Si je reçois ma voiture dans deux ans, quel prix paierai-je?
  2. 2
    Quel VUS spacieux avec un bon rouage choisir pour 20 000 $ ?
  3. 3
    Un Ford Flex 2019 pour 40 000 $ : un bon choix?
  4. 4
    Honda CR-V : le prix varie-t-il en fonction de la date d’achat?
  5. 5
    Pourquoi suis-je incapable d'atteindre la vitesse de recharge annoncée ?
  6. 6
    On loue ou on achète un véhicule électrique ?

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec autousagee

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.