MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualités, chroniques, vidéos)

  1. Vous n'avez aucune alerte.
RPM

On loue ou on achète un véhicule électrique ?

Avec les rapides changements dans le monde des voitures électriques, une lectrice se demande s’il est préférable d’acheter ou de louer.

Luc-Olivier Chamberland

« Je suis dans un processus pour changer de véhicule, et c’est certain que je vais dans l’électrique. Considérant que la technologie des batteries semble évoluer rapidement, suis-je mieux de louer ou d’acheter ? Je ne voudrais pas une voiture périmée avant son temps ! » - Francine Lalande

RÉPONSE

Bonjour. Voilà une excellente question, presque existentielle dans le monde de l’électrification. Location ou achat ? Je vous dirais qu’il y a un certain nombre de facteurs à considérer dans votre évaluation pour prendre une décision éclairée en fonction de votre réalité.

L’autonomie

Le premier point que vous devez prendre en considération est l’autonomie. Il est important de bien connaitre vos habitudes de conduite et d’être en mesure de la projeter dans le temps. Actuellement, la majorité des véhicules électriques ont une autonomie moyenne estivale entre 350 et 450 kilomètres ; l’hiver, cette moyenne fond entre 200 et 350 kilomètres, toujours en fonction de la marque et du modèle. Si cette réalité correspond à vos besoins sans être contraignante, l’optique de l’achat prend tout son sens. Si ce n’est pas tout à fait le cas, que vous devez constamment recharger pour être en mesure de vous rendre à destination, la location est tout indiquée. Pourquoi ? C’est bien simple, l’autonomie des batteries augmente constamment. Au terme de votre location, dans 4 ou 5 ans, la norme d’autonomie ne sera probablement plus entre 350 et 450 kilomètres, mais bien entre 450 et 600 kilomètres. Vous auriez alors tout intérêt à changer pour limiter les recharges.

La recharge

Au-delà de l’autonomie brute des batteries, les temps de recharge sont aussi un facteur extrêmement important à prendre en considération. De plus en plus, les constructeurs offrent des produits capables d’accepter jusqu’à 350 kilowatts, du moins sur le papier et en fonction de certaines conditions. Pour ceux qui demeurent plus bas en puissance, le temps de recharge peut être plus long. Toutefois, on se rend bien compte que les constructeurs sont encore à la recherche d’un moyen d’être en mesure de stabiliser la recharge avec un maximum de puissance et dans un temps le plus bref possible. Bien que plusieurs constructeurs disent qu’il est possible de récupérer jusqu’à 80 % de l’autonomie en 30 minutes sur différents types de bornes, la réalité est habituellement tout autre, particulièrement dans un contexte comme le climat québécois. Là encore, l’évolution est très rapide. On parle de plus en plus de 400 volts et, même, de 800 volts, ce qui améliorera d’autant le temps de recharge. Là encore, ce ne sont pas tous les constructeurs qui sont à ce niveau. Avec les années, nous y verrons de plus en plus de conformité dans l’industrie. À ce chapitre, les constructeurs semblent encore en mode « découverte ». Là encore, si vous voulez toujours être à la dernière page technologique, il est préférable de louer.

Les batteries

Les batteries représentent LA grande question. Où vont les constructeurs et les équipementiers et avec quelles technologies ? Pour l’heure, les voitures électriques se fient surtout sur les batteries au lithium-ion, une technologie relativement de base. On voit toutefois de plus en plus d’évolution avec une collection d’autres éléments chimiques du tableau périodique comme le nickel, l’aluminium, le phosphate, le manganèse ou, encore, le cobalt. Là aussi l’évolution va à la vitesse grand V. Bien qu’on soit encore qu’à l’étape du prototype, Mercedes-Benz a récemment démontré les qualités énergétiques du mélange lithium-fer-phosphate avec l’EQXX. En plus des constructeurs d’automobiles, on compte aussi sur une collection d’équipementiers qui travaillent à trouver la recette gagnante qui offrira la meilleure autonomie, qui prendra le moins de place, qui sera la plus légère et qui se rechargera le plus vite. L’optique de la batterie toute solide (Solid State) va aussi dans cette direction, mais elle semble présenter bien des défis de stabilité pour ces concepteurs. Plusieurs parlent d’une possible commercialisation d’ici 2025.

Peu de recommandations

Si vous voulez toujours être à la page en matière de technologie, l’optique de la location est la meilleure option pour vous. Cependant, si vous ne voulez pas constamment avoir un paiement de voiture sur les bras, et si l’autonomie moyenne actuelle des véhicules électriques vous satisfait, l’achat peut être considéré. Toutefois, considérant la collection de nouveautés sur le marché actuellement, il y a bien peu de produit que nous recommandons dans tous les segments des électriques.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Où peut-on trouver les données de consommation d'un véhicule électrique?

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Le V6 du Ram 1500 est-il réellement plus économique que le V8 HEMI?
  2. 2
    Qu’est-ce que le système d’arrêt-démarrage automatique?
  3. 3
    Ford Mustang 2015 à 2017 : 2,3 litres EcoBoost ou V8 5,0 litres?
  4. 4
    Mon concessionnaire m’oblige à faire mes entretiens chez eux. Qu’en est-il?
  5. 5
    Remplir mon auto d’essence régulière plutôt que suprême; est-ce que j’économise vraiment?
  6. 6
    Maximisez la transaction ou l’achat de votre prochain véhicule électrique

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec AutoUsagée

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.