MODÈLES (Fiche technique, prix, évaluation)

CONTENU (Essais, actualité, chroniques, vidéos)

  1. Vous avez aucune alerte.
RPM

J’attends ma BMW i4 M50 mais je la trouve chère. Polestar 2?

Ce lecteur attend de recevoir une BMW i4 M50 mais se questionne sur sa valeur. Serait-ce plus avantageux d’opter pour une Polestar 2?

Samuel Lessard

« Je suis locataire d’une BMW M340i 2020 et j’attends impatiemment la BMW i4 M50 xDrive que j’ai placée en commande. Je ne peux m’empêcher de la trouver chère, et je me demande si la Polestar 2 avec ensemble Performance ne serait pas plus avantageuse pour le prix. Qu’en pensez-vous? » - Yan

Réponse

Bonjour Yan,

Comparons les deux modèles pour en avoir le cœur net.

En termes de performance, la BMW i4 M50 est légèrement plus puissante. Avec son maximum de 536 chevaux et 586 lb-pi de couple, elle surpasse la Polestar 2 avec ensemble Performance qui elle culmine à 476 chevaux et 502 lb-pi de couple. La différence est toutefois minime, d’autant plus que le poids légèrement inférieur de la Polestar risque de compenser légèrement la différence. Je ne pense donc pas que ça devrait être un critère de choix entre les deux modèles.

Pour ce qui est de la quincaillerie technique, la BMW prend de l’avance. Contrairement à la Polestar, elle est paramétrable en ce sens que les différents modes de conduite vont changer la personnalité de la voiture. En mode Eco Pro, tous les paramètres, tels que la climatisation, la suspension, la direction, la réactivité moteur et la régénération, sont ajustés pour améliorer l’autonomie. À l’opposé, en mode Sport+, tout est raffermi pour délier la performance maximale, avec la possibilité d’activer un contrôle de lancement (launch control) pour un départ canon.

De son côté, la Polestar ne permet rien de tout ça. Il y a bien sûr les amortisseurs Öhlins qui peuvent être ajustés via une molette placée directement sur chaque amortisseur, mais c’est très peu convivial. À bord, hormis quelques paramètres indépendants reliés à la direction ou encore à la régénération, vous n’avez pas vraiment d’option, si ce n’est du contrôle de lancement aussi proposé.

En termes d’autonomie, la BMW i4 M50 est homologuée pour 435 km d’autonomie sur roues de 19 pouces, et 365 km sur roues de 20 pouces. La Polestar se situe tout juste entre les deux avec 400 km.

Configuration

Étant toutes les deux des voitures à hayon, elles ont un côté pratique indéniable, notamment pour le chargement d’objets. La Polestar est toutefois plus petite. Plus courte, légèrement plus basse et disposant d’un empattement plus court, elle donne un peu moins d’espace dans le coffre (435 vs 470 litres) mais se reprend à l’espace aux places arrière, qui est plus généreux que la BMW, notamment en raison du toit plus haut. Aussi, la Polestar est en mesure de remorquer 907 kg (2 000 lb), ce que n’autorise pas BMW.

L’équipement ne manque pas à bord de l’une ou l’autre, mais la BMW est un peu plus spectaculaire. Son tableau de bord est plus flamboyant, ses sièges de cuirette ou de cuir donnent une impression plus luxueuse que la Polestar dont les sièges sont en tissu. C’est une question de goût, mais certains vous diront que la Polestar est trop conservatrice à bord pour le prix payé. Personnellement, je trouve qu’avec l’ensemble Performance et les ceintures jaunes, ça passe un peu mieux.

Prix

C’est là que l’avantage se tourne drastiquement vers la Polestar. Si vous prenez une Polestar 2 avec ensemble Performance et ensemble Plus, en plus d’une couleur optionnelle, le prix atteint 75 200 $. La BMW i4 elle atteint environ 81 000 $ à équipement similaire, un écart de 5 800 $.

L’autre grosse différence est l’admissibilité aux différents rabais gouvernementaux. La BMW i4 M50 n’est pas admissible alors que la Polestar 2 l’est. Vous obtenez donc une réduction de prix de 7 000 $ au provincial et 5 000 $ au fédéral, ce qui rabat le prix avant taxes de 10 437 $.

L’écart entre les deux véhicules est donc d’environ 16 200 $, ce qui est énorme. À mon avis, même si la Polestar est moins spectaculaire et qu’elle doit faire quelques concessions en termes de modes de conduite et d’espace cargo, son avantage de prix compense et ce serait le véhicule vers lequel je me tournerais.

Avant de terminer, je me dois cependant de vous rappeler que ni la BMW, ni la Polestar, ne sont recommandées pour l’heure par RPM en raison de leur bilan de fiabilité inconnu. Elles sont toutes les deux en évaluation et nous devrions avoir plus d’information au cours de la prochaine année pour se prononcer.


POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : La Polestar 2 Single Motor 2022 à l'essai

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Si je reçois ma voiture dans deux ans, quel prix paierai-je?
  2. 2
    Pourquoi n’ai-je toujours pas ma Chevrolet Bolt EUV 2022 ?
  3. 3
    Bonne idée de racheter sa Toyota Prius Prime au terme de son bail de location ?
  4. 4
    Un Mitsubishi Outlander V6 2018 de 160 000 km : un bon achat?
  5. 5
    Comment la Subaru Outback Wilderness se compare au Mazda CX-50?
  6. 6
    Pour la chasse et la pêche, un Jeep Wrangler ou un Ford Bronco ?

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec autousagee

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.