RPM

La Virginie veut interdire la mise à jour des véhicules par internet

L’État de la Virginie veut empêcher les constructeurs de modifier les véhicules à distance au moyen des mises à jour par internet.

Plusieurs véhicules modernes, surtout électriques, peuvent, de nos jours, subir des modifications de leurs divers systèmes grâce à des mises à jour par internet. Ayant véritablement pavé la voie à cette idée, Tesla peut pratiquement tout modifier de ses véhicules à distance. D’autres constructeurs emboîtent le pas y voyant plusieurs avantages. Il semble que la Virginie veuille empêcher Tesla et les autres constructeurs d’intervenir à distance dans les véhicules sans l’intervention des concessions.

Si ces mises à jour font le bonheur de certains technophiles, d’autres sont moins heureux de devoir s’adapter à chaque transformation. Les concessions, quant à elles, ne voient pas d’un bon œil cette nouvelle réalité qui les privent de revenus. Les mises à jour par internet réduisent grandement les visites à la concession, ce qui affecte, bien entendu, leur chiffre d’affaires.

Si beaucoup de législations ont été adoptées dans le passé afin de permettre aux propriétaires de faire réparer leurs véhicules ou bon leur semble sans dépendre des concessions, l’État de la Virginie semble vouloir intervenir en introduisant cette fois une nouvelle loi qui forcerait les constructeurs à envoyer leurs clients dans une concession.

Un projet de loi (HB 4570) a été soumis en ce sens en février dernier. Le texte de 44 pages encadre ce qu’un constructeur d’automobiles peut faire ou ne pas faire dans sa relation avec ses concessions d’automobiles.

Un paragraphe stipule que, à l’exception des véhicules à bas volume, tout travail sous garantie ou en raison d’un rappel ne peut être effectué que par une concession de véhicules neufs. Cela inclut les mises à jour logicielles après-vente, l’ajout d’options et les changements de fonctionnalités des systèmes. La loi exclut toutefois les mises à jour touchant les systèmes de navigation et d’infodivertissement.

Selon toute vraisemblance, le projet aurait été soumis par une association de concessionnaires. Un groupe (Alliance for Automotive Innovation) s’opposerait à ce projet prétextant que les consommateurs y perdraient au change puisqu’ils seront forcés de visiter plus fréquemment leur concession et, bien entendu, de payer plus cher. C’est surtout Tesla qui serait pénalisé, elle qui devrait trouver un moyen de faire ses mises à jour par l’entremise de ses centres techniques plutôt que par les airs.

Selon le groupe, il s’agit surtout d’une tactique destinée à protéger une industrie qui devrait plutôt s’adapter aux nouvelles réalités technologiques.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Pourquoi la mise à jour d'un système de navigation coûte cher?

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Les écrans spectaculaires ne datent pas d’hier chez BMW
  2. 2
    Pour Nissan, les aides avancées à la conduite nécessitent un LiDAR
  3. 3
    Nissan lancera une usine pilote de batterie à électrolyte solide en 2024
  4. 4
    Plastique composé de fibres naturelles : BMW, Porsche et Volvo investissent
  5. 5
    Ford travaille à la conception d’un moteur à combustion d’hydrogène
  6. 6
    Stellantis Hurricane : un 6 cylindres en ligne à l'aube de l'électrification

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.