RPM

Les voitures qui ont marqué la vie de Guy Lafleur

On rend hommage à Guy Lafleur en revenant sur les voitures qui ont marqué sa vie : Lincoln, Cadillac et Ferrari sont au rendez-vous.

EN RÉSUMÉ
  • Plusieurs véhicules ont accompagné le Démon Blond au courant de sa vie.
  • Buick, Cadillac, Chevrolet, Ferrari et Lincoln furent de la partie.

On apprenait plus tôt ce matin avec tristesse que Guy Lafleur s’éteignait : la star du Canadiens de Montréal a marqué une génération entière grâce à ses accomplissements sur la glace et son implication hors glace. Certains d’entre nous ont d’ailleurs apprécié le fait qu’il avait de bons goûts lorsque venait le temps de parler de bagnoles, et on fait aujourd’hui un retour dans le passé afin de se remémorer les voitures qui ont marqué sa vie.

Buick Riviera 1971

À l’époque, Buick connaissait de bien meilleurs moments qu’aujourd’hui, notamment avec ses modèles plus exclusifs comme la Riviera : il s’agit d’ailleurs de la première voiture qui appartenue à Guy Lafleur. La voiture lui fut donnée en cadeau par les Remparts de Québec.

Celle-ci venait fraîchement d’être redessinée par le constructeur, alors que l’arrière du véhicule empruntait des éléments directement empruntés de la sportive Chevrolet Corvette des années 60. Le principal élément du design, soit le « boat tail », est d’ailleurs aujourd’hui très recherché par les collectionneurs et enthousiastes. On retrouvait sous le capot un V8 de 7,5 litres qui produisait jusqu’à 265 chevaux pour la version GranSport, et le tout était jumelé à une transmission automatique à 3 rapports.

Cadillac Eldorado 1972

Quelque temps après s’être fait donner en cadeau la Buick Riviera 1971 mentionnée plus haut, Guy Lafleur fut victime d’un accident de la route sur l’autoroute 20. La Riviera n’est malheureusement pas sortie intacte de cet incident, et c’est peu de temps après que « The Flower » se procura, sur un coup de tête au restaurant avec 2 amis (dont Serge Savard!), une Cadillac Eldorado de 1972 au coût de 5 500 $.

Même si la Cadillac Eldorado reposait, comme la Buick Riviera, sur une plateforme nommée E chez GM, la Cadillac était une voiture à traction. La motorisation de l’Eldorado était aussi réservée à ce modèle, alors que l’on retrouvait sous le capot un V8 de 8,2 litres qui produisait 235 chevaux. Une vitesse de pointe de 189 km/h pouvait être atteinte et un temps d’accélération de 9,7 secondes était nécessaire afin d’atteindre les 100 km/h à partir de l’arrêt. D’ailleurs, une consommation d’essence combinée de 21,5 litres/100km était réalisée.

Ferrari Daytona 365 GTB/4 1973

Il n’est pas clair si Guy Lafleur était réellement propriétaire de cette voiture, mais on voit très bien le jeune hockeyeur poser dans un cliché avec une Ferrari Daytona dans les rues de Montréal.

La bagnole fut commercialisée par Ferrari de 1968 à 1973, et on peut aujourd’hui dénicher un bel exemplaire pour environ 800 000 $ canadiens; à l’époque, Ferrari en demandait 19 500$ américains... La bagnole est dotée d’un V12 de 4,4 litres de cylindrée qui produisait 353 chevaux et 319 livres-pieds de couple. La vitesse de pointe de la Daytona était de 274 km/h et son temps d’accélération 0-100 km/h était de 5,4 secondes.

Chevrolet Canada

Ici encore, il est difficile d’affirmer si le défunt joueur étoile du Canadiens possédait ou non un produit Chevrolet. On a en revanche aperçu à quelques reprises Guy Lafleur dans des publicités de la marque, surtout vers la fin des années 70.

Lincoln Continental 1980

À l’époque, l’heure était de toute évidence aux gros coupés GT. Guy Lafleur s’est aussi retrouvé derrière le volant d’une Lincoln Continental coupé 1980, alors que le l’ailier droit était au summum de sa carrière avec plusieurs saisons consécutives de 50 buts et plus.

La Lincoln Continental représentait pour plusieurs l’apogée du savoir-faire automobile américain. Un V8 Windsor de 5,8 litres de cylindrée. Ce dernier ne produisait que 140 chevaux, mais offrait en revanche 265 livres-pieds de couple. Une transmission automatique à 4 rapports se chargeait de livrer cette puissance aux roues arrière. Cette icône américain de l’automobile se détaillait à l’époque autour de la barre des 17 000 $.

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Rabais pour véhicules électriques : Québec fera monter le plafond à 65 000 $
  2. 2
    Cummins dévoile un moteur à hydrogène qui pourrait remplacer le diesel
  3. 3
    Tout ce que nous savons sur la Ford Mustang 2024
  4. 4
    La Subaru Legacy reçoit des changements esthétiques pour 2023
  5. 5
    Le point sur les problèmes de recharge du Toyota bZ4X par temps froid
  6. 6
    Volkswagen fera de Scout sa division de VUS et de camionnettes électriques

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.