RPM

Le superordinateur de GM permet de lancer le Cadillac Lyriq neuf mois plus tôt

Des phases de tests et de validation virtuelle ont permis à GM d’introduire le Cadillac Lyriq neuf mois plus tôt.

De nos jours, le nerf de la guerre pour les constructeurs, c’est d’être en mesure de réduire au maximum le temps de développement de leurs nouveaux modèles. Afin de sauver des coûts et, surtout, de réduire le temps de développement, GM utilise maintenant l’informatique afin de simuler virtuellement des phases de design, de développement et d’essais. Cette nouvelle technologie a permis à GM de développer le Cadillac Lyriq en retranchant neuf mois de développement par rapport au processus normal.

Basé sur la nouvelle plateforme Ultium de GM, le Cadillac Lyriq deviendra le premier véhicule électrique de la marque de luxe de GM. Non seulement le véhicule représente-t-il le début de l’électrification chez Cadillac, mais il met également en lumière un nouveau processus de développement qui permettra au constructeur de produire de nouveaux modèles beaucoup plus rapidement en utilisant la simulation informatique dans les phases d’essais et de validation.

GM a notamment utilisé cette technologie afin de hausser le confort intérieur en simulant le déplacement d’air dans l’habitacle et en déterminant les niveaux d’acoustique et de suppression de bruits. Le constructeur a également pu optimiser l’autonomie du Cadillac Lyriq en simulant l’écoulement d’air extérieur, réduisant ainsi le besoin de tests en soufflerie. Les ingénieurs peuvent maintenant étudier différents scénarios et, surtout, mieux comprendre les impacts de tous les changements aérodynamiques. Ils peuvent également mieux suivre le flux d’air qui, sans ce processus d’informatisation, était en bonne partie invisible à l’œil.



Le développement virtuel permet aussi d’éviter de recourir à la production de véhicules concepts et de prototypes. GM a pu ainsi tester des milliers de design et de scénarios pour arriver au final avec un seul choix de style, déjà optimisé et prêt pour la production.

Non seulement les simulations informatiques accélèrent-elles le développement d’un nouveau véhicule, mais elles permettront surtout d’épargner au constructeur un montant estimé à 1,5 milliard de dollars par année en coûts d’ingénierie. Selon GM, le développement de cette nouvelle technologie a débuté en 2018, et son application a rapidement été adoptée. La simulation virtuelle a permis de hausser la rapidité du développement et a apporté également un produit final de qualité supérieure, selon Jamie Brewer, chef ingénieur pour le développement du Cadillac Lyric.

Grâce à un développement plus rapide, le constructeur est en mesure de lancer le Cadillac Lyriq au Canada au début de septembre 2021 plutôt qu’en 2022.

POURRAIT VOUS INTÉRESSER

VIDÉO : Essai éclair : Cadillac CT5-V 2020

Recevez des alertes

Recevez directement par courriel les nouveaux contenus de RPM touchant un sujet ou un véhicule qui vous intéressent. Il suffit de choisir les mots clés et en quelques clics, vous ne manquerez plus rien.

À lire sur le sujet

Les articles les plus populaires

  1. 1
    Kia produira des fourgons électriques dans une nouvelle usine dédiée
  2. 2
    Toyota introduit la Sienna 25e Anniversaire 2023
  3. 3
    Le Circuit électrique modifie ses tarifs pour les bornes de niveau 2 à 7 kW
  4. 4
    À quoi s’attendre du Honda Prologue électrique ?
  5. 5
    Une pénurie de batteries historique dans l’industrie de l’automobile ?
  6. 6
    Acura Integra : d’autres versions seraient déjà dans les plans

Véhicules d'occasion populaires

en collaboration avec

Trouvez le véhicule d'occasion de vos rêves

    No results match your search.
    No results match your search.